Accueil / SOCIETE / Renvoi du procès Momar Ndao-Sonatel La consignation fixée à 75.000 francs Cfa

Renvoi du procès Momar Ndao-Sonatel La consignation fixée à 75.000 francs Cfa

– Le procès en diffamation opposant la Sonatel au président de l’Ascosen, Momar Ndao, prévu ce jeudi 15 septembre, n’a pas eu lieu. Pour cause, il a été renvoyé au 3 novembre prochain, pour paiement de la consignation.

75.000 francs. C’est le montant que la Sonatel devra payer pour que la citation qu’elle a servie au président de l’Ascosen soit recevable. Pour rappel, le président de l’Ascosen avait, le 6 juin dernier, accusé les opérateurs de Télécoms, Sonatel et France Télécom de se livrer à une véritable arnaque sur le dos des consommateurs. «Le refus de Sonatel s’explique par le fait que la boîte faisait des sous-déclarations à l’Etat sur les appels pour payer moins. Si la Sonatel s’est battue à mort pour qu’on ne mette pas ces compteurs, c’est que Global Voice allait débusquer ces agissements», avait-il déclaré, parlant de l’affaire Global Voice. S’estimant diffamée à travers ces propos, la Sonatel a servi une sommation interpellative au consumériste qui a réitéré ses propos. Finalement, la société de téléphonie a servi une citation directe à Momar Ndao à qui il réclame la somme de 100 millions de francs Cfa, au titre de dommages et intérêts.


À voir aussi

Thiaroye Djiddah Kao : Pêche au « wass», la nouvelle trouvaille des habitants

Les habitants de Thiaroye Djiddah Kao ont un sport favori : la pêche au « wass ». …

Rebeuss: Assane Diouf seul dans sa chambre, avec téléphone, ventilo, téléviseur

Détenu en prison à Rebeuss, le Garde des Sceaux, Ismaila Madior Fall a  révélé les …