Accueil / UNE / La réplique salée de Bara Gaye à Timbo

La réplique salée de Bara Gaye à Timbo

« L’irresponsabilité est plutôt à chercher dans la légèreté d’un énergumène comme Abdoulaye Thimbo qui se prononce sur un sujet dont il n’a aucune maîtrise. C’est justement cela une attitude politico-politicienne.

Pour votre gouverne M. Le Maire, au nom du principe de la réciprocité, je ne voue le moindre respect à quiconque ne m’en manifeste guère, fut-il un ministre de la République.

L’élégance républicaine nous dicte justement dans le cadre d’une visite « officielle » dans une collectivité territoriale, d’en informer le Maire par respect à la population qu’il représente et de s’en tenir aux lieux sollicités (à posteriori) et autorisés à accueillir les manifestations. Principe que « la Ministre de la femme la plus nulle de l’histoire du Sénégal » et qui comme toi ne doit son salut que d’avoir été la « porte-sac versace » de ta belle fille Marème Faye Sall, a délibérément décidé de fouler aux pieds.

Il était de mon devoir dès lors, de lui faire comprendre que Yeumbeul Sud n’est pas un « no mans land » où on peut tout se permettre dans l’ignorance totale de ses autorités.

Ce comportement provocateur constitue un acte politicien visant la récupération politique des infrastructures (poste de santé Cheikh Sidaty Fall, bibliothèque Wagane Ndiaye, place publique Elhadj Daouda Diop et l’esplanade Elhadj Thierno Ndiaye) entièrement financées sur fonds propres de la mairie. Et la réponse politique se devait d’être à la hauteur.

Par ailleurs, Yeumbeul Sud n’a aucune consigne à recevoir d’un Maire de ville qui ne doit son mandat qu’à son neveu de président dont le nombrilisme a fini de ternir l’image de notre cher pays à l’international.

Contrairement à toi, j’ai su batailler ferme pour mériter la confiance de mes concitoyens.

Ceci n’était qu’un message d’avertissement, le prochain sera plus brouillant.

Bara GAYE
Maire de Yeumbeul »

À voir aussi

Faux billet: Les larmes de Ngaaka et les 50 millions de l’Etat

Ngaaka Blindé, les larmes à la barre, Ngaaka blindé et son co prévenu Khadim Thiam …

« 30 mille urnes installés dans les bureaux de vote »

Aly Ngouille Ndiaye a visité hier  le hangar de l’Ecole nationale de police, pour le …