ACTUALITES

REPRESSION AVEUGLE ET VIOLENTE CONTRE L’OPPOSITION Macky si près de Kabila

  • Date : 17 octobre 2016

C’était comme en RDC Congo ! L’humiliation d’opposants a servi de vitrine pour vanter notre démocratie par les ouailles du régime ! Triste !

Le régime du Président Macky a du souci à se faire. Amnesty international va se prononcer sur la répression aveugle de la police contre l’opposition. Comme enivré par le flot de pétrole annoncé, le ministre de l’intérieur du Président Macky Sall n’y est pas allé de main morte. Les leaders de l’opposition sénégalaise ne s’attendaient guère à cette réaction digne des régimes autoritaires. Il faut le préciser. Alors que tous les regards étaient braqués sur la fin de cette marche, avec son lot de déclaration, voilà, encore et encore, les travers de notre République sur la gestion des libertés fondamentales. Triste. « Autant de force pour réprimer, mais pas autant de force pour encadrer un exercice élémentaire en démocratie », affirment avec force les observateurs. Et, le tout, pour un problème d’itinéraire ! Une souricière dans laquelle s’est engouffrée avec joie la police d’Etat pour humilier des opposants dont le seul tort a été de vouloir rappeler aux tenants du pouvoir que la liberté de marcher est garantie par la Constitution du Sénégal.

 Une unité de la police de la violence voit le jour

Jamais de mémoire, on n’a vu une répression ciblée et violente dans la manière. Tous les plus effervescents opposants contre Macky Sall ont reçu des déchardes électriques ou ont été matraqués et trainés au sol. Même, Bassirou Mbacké Diatta, militants Pds à Guédiawaye dont les sorties contre Aliou Sall ne se comptent plus, n’a pas été épargné. Comme dans un abattoir. C’est dire que la démocratie sénégalaise a baissé la tête. Par honte. Cette forme de réaction rappelle la violence aveugle des hommes du Président Kabila en RDC Congo.

Amnesty international va se prononcer

Des répressions sanglantes qui ont heurté tous les esprits libres et mis Amnesty International dans tous ses états. Cette même forme de répression a pris pied au Sénégal et ce sera sans surprise que la section locale de cette organisation des droits de l’homme se prononce. Sous peu. Dès lors, il est clair que le dialogue entre le pouvoir et l’opposition semble être impossible. A moins d’un an des législatives, tous les signaux annoncent une campagne sans merci, avec son lot de violence. Le régime de Macky Sall, dans ses rapports avec son opposition qui gagne encore un point considérable.

 Pape Amadou Gaye

1 Comments

  1. c’est dommage que la démocratie sénégalaise a subi un coup de massue car jamais de mémoire d’hommes on a vu ces images tristes et choquantes qui heurtent les âmes sensibles.
    nous ne sommes pas loin de la RDC car nous avons un dénominateur commun la violence toujours la violence encore la violence….

Comments are closed.

Les Plus Populaire
Les plus commenté
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15