Accueil / ACTUALITES / Reprise du dialogue Etat/Jamra/Anciens- JAMRA salue la prompte réaction d’Augustin Tine
Augustin Tine ministre des Forces armées

Reprise du dialogue Etat/Jamra/Anciens- JAMRA salue la prompte réaction d’Augustin Tine

L’ONG JAMRA a été reçue hier, par le Ministre des Forces armées, M. Augustin Tine, pour une reprise du dialogue État/Jamra/Anciens, concernant le dossier d’indemnisation des « Diambars ».

JAMRA a  tenu d’emblée à se féliciter de la prompte réaction du ministre Augustin Tine, dont une large frange de l’opinion n’a pas manqué d’apprécier la bienveillante diligence dont il a fait preuve, suite au cri du cœur des « Diambars », relayé par une télévision de la place. Faisant la genèse du dossier, M. Gueye a rappelé que c’est sur demande expresse du royaume saoudien, alors menacé d’une extension du conflit déclenché par l’Irak de Saddam Hussein, qui venait par sa force militaire d’envahir le Koweït, que le Sénégal a été le premier pays africain à répondre à l’appelle de Ryad, en envoyant un contingent de 495 soldats pour sécuriser les Lieux saints de l’Islam et protéger les puits de pétrole. Selon Jamra, en sus de l’indemnisation consentie par l’Arabie Saoudite (et que les « Diambars » n’ont toujours pas reçue), il y a une autre forme d’indemnisation dont ils n’ont pas, non plus, vu la couleur de l’argent. C’est celle de la CINU (Commission d’indemnisation des Nations-Unies). Celle-ci avait octroyé des compensations financières aux soldats, par l’application de la résolution n°1483 du Conseil de Sécurité de l’ONU, qui imposait à l’Irak de Saddam Hussein, après sa défaite militaire, une formule spéciale d’embargo intitulée « pétrole contre nourriture ». Cette sanction pécuniaire, poursuivie jusqu’en avril 2013, avait permis de collecter pas moins de 500 milliards de francs cfa, aux fins de dédommager les victimes des dommages collatéraux, industriels et écologiques, consécutifs à cette invasion irakienne, mais surtout les pertes humaines, essuyées par les contingents militaires étrangers. M. Augustin Tine, de son coté, de réitérer à la délégation, sa totale disponibilité pour s’impliquer dans une démarche bienveillante de clarification de ce pénible dossier, touchant de braves compatriotes qui ont toujours donné leur sang dans la défense de l’honneur de notre cher pays. Lequel n’a jamais failli à ses engagements internationaux, dans les opérations de maintien de la paix, sur différents théâtres d’opération à travers le monde. Avant de s’engager à reprendre langue avec la délégation, dès qu’il aura fidèlement rendu compte au chef de l’Etat et au Premier ministre, dont il assure présentement l’intérim.

Khady Thiam COLY

À voir aussi

Magal de Touba: Les mesures fortes de Macky

La célébration du Grand Magal de Touba est prévue le 28 octobre prochain. Et le …

Bagarre rangée à DDD: Des blessées et des véhicules endommagés

L’inauguration du Centre médico-social de Dakar Dem Dikk, situé à la cité Lobatt Fall (Pikine …