Bfem-attente-de-resultats-800x500_c

RESULTATS BFEM 2015 ‘‘Ce n’est pas fameux’’

 C’est à croire que les élèves ont horreur des bonnes performances. Chaque examen qui passe détrône le précédent en moins bon. Au CEM 19 des Parcelles Assainies, ce n’est pas la grande réussite, mais on est loin de l’hécatombe notée dans certains établissements.

 Zéro admis d’office dans le centre Marbath de Louga et 14 élèves au deuxième tour sur un total de 248 prétendants. L’information a fait un buzz sur la toile le week-end. Dans le sillage des résultats du baccalauréat, ceux du brevet de fin d’études moyennes (BFEM) ne sont guère plus reluisantes. Et dans les centres d’examen des unités 19 et 20 des Parcelles Assainies, les aspirants au lycée se sont également illustrés par des contre-performances qui tendent à se confirmer, mais que les résultats catastrophiques des autres centres font passer pour acceptables. Signe de la gravité extrême pour la délibération, une voiture de Sapeurs-pompiers est garée devant le Collège d’enseignement moyen (CEM) de l’unité 19 où une élève s’est évanouie à la proclamation des résultats. Rien de bien sérieux qu’une tension intenable  portée à son comble.

Petits badauds de footballeurs mimant les pleurs des candidats malheureux, parents venus pour les réclamations, pleurs de joie et de déception ; l’ambiance est indescriptible devant le tableau vert en bois sur lequel est placardé le nom des heureux élus. On vérifie et revérifie si le nom sur la liste blanche, celle des admis d’office, est bien le sien. Les feuilles rouges où sont inscrits les candidats qui doivent passer le second tour sont plus fournies, mais le résultat est le même. Les potaches sont heureux de n’avoir pas été recalés pour cet examen.

Le président du jury B, Adama Faye, a le constat amer et réaliste : ‘‘Les résultats ne sont pas fameux’’, lance-t-il pour dire le moins. Dans la salle des profs, l’heure est à la restauration après la délibération. De vives discussions ponctuées de franches rigolades accompagnent un riz au poisson en guise de déjeuner. 35 élèves sont admis d’office et 68 devront passer les épreuves du second tour, prévu mardi ‘demain), sur un total de 294 postulants en comptant huit absents. ‘‘ D’après les tendances, ces résultats enregistrés ne sont pas du tout bons, sans dire qu’il y a des centres qui sont loin de nos résultats’’, remarque ce professeur en ajustant ses lunettes.  Dans ce centre qui polarise les élèves des cours privés Léopold Sedar Senghor (école Dior), de Mame Lamp Fall, de ‘Les Scientifiques’, et de l’établissement public du CEM unité 19, le jury compte sur le deuxième tour pour améliorer les statistiques. ‘‘Nous espérons vraiment qu’au sortir du deuxième tour, si tous les candidats sont reçus, que les résultats ne s’en porteront que mieux’’, souhaite le président du jury. Demain, les potaches vont devoir plancher sur les sujets de Mathématiques, Langue vivante (LV2), et texte suivi de questions pour le deuxième tour.

L’examen du BFEM se décompose ainsi qu’il suit. Une section classique qui requiert 200 points pour être admis d’office (180 points pour les candidats dispensés d’Education physique et sportive-EPS-) ; une section moderne, LV2 et Sciences Physiques (200 points) ; et une section technique où il va falloir cravacher à 220 points pour être reçu au premier tour. Dans les deux premiers cas de figure (classique et moderne), le jury a repêché les candidats qui ont eu 190 points pour les admettre au premier tour suivant l’avis des correcteurs et après consultation de leurs livrets scolaires. Pour le BFEM technique, les membres du jury sont allés jusqu’à 209 points pour épargner les élèves d’un oral de contrôle.

Quant aux épreuves du deuxième tour, il fallait avoir 160 points pour être repêché en sections classique et moderne (144 pour les inaptes) ; et  176 points pour le BFEM technique (160 points pour les inaptes). Les résultats ont été honorables à certains égards puisque le premier en section technique a eu 310 points sur 400 ; en section moderne Sciences Physiques, le premier a récolté 251,5 sur 360 alors que la section moderne LV2 voit son as obtenir 206 points sur 360. En section classique, un score de 281 points sur 360 sanctionne le résultat du premier. Le jury A de ce centre reste dans les mêmes standards avec 43 élèves reçus d’office contre 54 au second. Les autres centres d’examen voisins ne sont pas plus nantis. A la section mixte du centre ACAPES, l’unique jury comptabilisait 16 admis au premier tour contre 39 pour le deuxième. Au centre du CEM de l’unité 20, seuls 19 admis d’office et 66 élèves à l’oral sont enregistrés.

Enquête

Voir aussi

barthelemy dias

Barthelemy Dias octroie des bourses aux étudiants de sa commune

L’éducation et la formation font des préoccupations majeures du maire de Sacré Coeur. En effet, …