Accueil / ACTUALITES / Retard dans l’exécution des chantiers : L’Oci ‘réquisitionne’ les hôtels de Dakar et de Saly et paie 2 milliards et demi

Retard dans l’exécution des chantiers : L’Oci ‘réquisitionne’ les hôtels de Dakar et de Saly et paie 2 milliards et demi

Devant l’urgence du délai, le Conseil de surveillance de l’Agence nationale de l’organisation de la Conférence islamique (Anoci) a sollicité et obtenu des hôteliers la mise à sa disposition de leurs établissements. Ainsi, tous les hôtels classés 5, 4 et 3 étoiles de Dakar ont été ‘réquisitionnés’, de même que les établissements hôteliers de la Petite Côte.
La décision a été prise, le mercredi 9 janvier dernier, à l’issue de la réunion qui s’est tenue au siège de l’Anoci sis à l’immeuble Tamaro de la rue Mohamed V.

Source : Walfadjri
Devant le directeur exécutif de l’Anoci, Abdoulaye Baldé, les hôteliers à la tête desquels se trouve Mamadou Racine Sy (président du Syndicat patronal de l’industrie hôtelière du Sénégal), ont exprimé leurs inquiétudes quant aux garanties de l’Etat. Et selon des sources concordantes, l’Etat s’est engagé pour un montant de 2 milliards 500 millions de francs pour assurer le paiement des nuitées.

Le séjour des hôtes dans les hôtels de Dakar et de Saly est prévu du 5 au 15 mars 2008 (le Sommet de l’Oci est prévu du 13 au 14 mars 2008), soit dix nuitées dans les 2 500 chambres mises à disposition à cet effet. A raison de 100 000 fCfa par nuitées, l’enveloppe est estimée à 2,5 milliards de francs pour les 250 00 nuitées. Mais l’objectif des 5 167 chambres d’hôtels est loin d’être atteint, dont 1 457 dans la Petite Côte. D’ailleurs, une mission de l’Anoci devait se rendre, hier, à Saly pour étudier les voies et moyens de ‘réquisitionner’ les résidences para-hôtelières.

Les hôteliers de la station balnéaire de Saly Portudal, qui ont déjà signé des contrats avec les tours operator, étaient plus préoccupés par la sollicitation de l’Anoci. Ils vont essayer de se réajuster sur la clientèle locale pour pouvoir répondre à la demande des organisateurs du 11e Sommet de l’Oci. Autre décision annoncée lors de cette réunion avec les responsables hôteliers, la location de deux bateaux de croisière, dont un d’une capacité de 1 275 cabines, pour l’hébergement des invités.

La mise à disposition des hôtels de la place traduit le retard enregistré dans l’exécution des travaux de l’Anoci. Et donc contrairement à ce qu’avait récemment annoncé son Conseil de surveillance, aucun nouvel hôtel ne mettra ses couverts au prochain Sommet de l’Oci. Il avait noté avec satisfaction que les hôtels de catégorie 5 étoiles luxe Radisson Sas Dakar (ex-Sea Plazza), Baobab Cap Manuel et Baobab Mamelles ‘sont déjà en phase de finition et seront livrés dans les délais requis’. Le communiqué issu de la dernière réunion du Conseil de surveillance annonçait aussi que, sur demande du Royaume d’Arabie Saoudite, le Complexe Sa Majesté King Fahd-Méridien Président faisait l’objet d’une réhabilitation et d’une extension. Des travaux, disait-on, financés par le royaume saoudien et confiés à une société du même pays, Saudi Bin Laden Groupe (Sbg), et qui ont pour objectif de faire de ce réceptif de référence un complexe hôtelier de 5 étoiles.

Il faut relever que la construction de nouveaux hôtels renforcera la destination avec l’arrivée de nouvelles enseignes hôtelières comme Sheraton, Radisson Sas, Nh Hôtels. Aussi fait-on état de la volonté des responsables de l’Anoci de poursuivre le programme hôtelier au-delà même du sommet de l’Oci, afin de ‘favoriser le développement d’un tourisme d’affaires et le positionnement du Sénégal comme destination privilégiée entre le Maroc et l’Afrique du Sud’.

En perspective de l’organisation du sommet, l’Anoci a initié de vastes chantiers. Outre la construction de réceptifs hôteliers, il y a la construction et la réhabilitation du réseau routier de Dakar. Le volet infrastructures des chantiers de l’Anoci prévoit aussi la réalisation d’échangeurs, de tunnels, de trémies et de giratoires, à réaliser en partenariat avec le ministère de l’Equipement et des infrastructures, et l’Agence pour la promotion des investissements et des grands travaux (Apix).


À voir aussi

Péage: L’apprenti ‘’singe’’ et le chauffeur du bus arrêté

La vidéo a avait fait le buzz dans les réseaux sociaux. Elle montrait l’apprenti d’un …

Fraude fiscale: Panama Papers épingle Diagna Ndiaye

Le nom de Diagna Ndiaye apparaît dans une enquête pour blanchiment de fraude fiscale qui …