serigne-mbaye-thiam2 (1)

RÉTENTION DES NOTES PAR LES PROFESSEURS DE LOUGA Les élèves crient leur ras-le-bol

 Les élèves des établissements publics de Louga, fortement mobilisés, ont investi, hier, les rues de la capitale du Ndiambour, pour exprimer leur indignation et dénoncer la rétention des notes par leurs professeurs.

Les collégiens et lycéens de Louga s’invitent dans la crise scolaire. Ils ont battu le macadam pour dénoncer la rétention des notes par leurs professeurs. Une situation qu’ils jugent inadmissible et inquiétante pour leur avenir. Du nouveau lycée, point de départ de leur marche, jusqu’à la gouvernance, le slogan était le même : « Nous voulons nos bulletins de notes ». Las d’être les victimes de cette crise scolaire, les élèves des établissements publics de Louga ont investi les rues de la capitale du Ndiambour, hier, pour crier leur désarroi. Fortement mobilisés, ces élèves ont pacifiquement marché à travers les artères de la ville  pour dénoncer la rétention de leurs notes. Ces derniers n’avaient qu’un seul message à la bouche : « Non à la rétention des notes, nous voulons nos bulletins… » Et lorsque leur porte-parole évoque cette question de rétention de leur notes, c’est pour dire ceci : « Nous voulons adresser notre cri de cœur aux autorités administratives. Jusqu’à présent, nous n’avons pas reçu nos bulletins, c’est pourquoi nous avons organisé cette marche pacifique qui a pour objectif de dénoncer la crise scolaire. C’est inadmissible. Comment nous pouvons étudier sans connaître nos notes ? Nous ne savons pas quoi faire et nous dénonçons cette situation avec la dernière énergie », peste Doudou Fall, le président du gouvernement scolaire du Nouveau lycée qui menace de dérouler des actions d’envergure si cette situation de rétention des notes perdure.
Un message plus clair qui a eu un écho favorable auprès des autorités qui n’ont pas pu s’empêcher de rassurer les élèves. Une marche pacifique qui n’a pas laissé indifférent les autorités qui, à l’image du gouverneur de la région, n’ont pas manqué de remarquer cette discipline qui a marqué cette mobilisation des élèves. Et sur fond de cri de cœur, ces élèves ont ainsi sillonné les rues de Louga pour attirer l’attention sur leur destin.

Sidy Thiam (Correspondant à Louga)

Voir aussi

telechargement-2

PROTECTION SOCIALE “Plus de 450.000 ménages vulnérables inclus dans le Registre national unique”

Plus de 450.000 ménages vulnérables seront inclus dans le Registre national unique (RNU) de la …