téléchargement

RÉTENTION DES SALAIRES A L’UCAD Thioub charge Malick Ndiaye et Amsatou Sow Sidibé

En conférence de presse hier, le recteur de l’université de Dakar a accablé les Pr Malick Ndiaye et Amsatou Sow Sidibé sur la supposée rétention de leurs salaires.

Nous en savons un peu plus sur l’affaire des rétentions de salaires des professeurs Malick Ndiaye et Amsatou Sow Sidibé. Du moins si l’on se fie aux propos du recteur de l’Ucad, qui  s’est voulu clair, concernant les accusations du Syndicat autonome des enseignants du supérieur (Saes). Bien au contraire la faute incombe au sociologue Malick Ndiaye et au Pr de droit Amsatou Sow Sidibé.  « Les collègues  Ndiaye et Sidibé qui ont été dernièrement en position de détachement en qualité de ministre conseillers, donc pris en charge par la présidence de la République, se devaient de présenter, à la fin de leur détachement, un certificat de prise de service d’une part, et un document qui atteste la fin de leur mission d’autre part, conformément aux procédures administratives en vigueur pour leur intégration», se défend  le recteur Ibrahima Thioub. A partir de ce moment, dit-il, ils seraient en règle avec l’université. La prise en charge salariale par l’université ne saurait s’effectuer légalement sans ces documents. Autrement dit, ces documents permettent d’éviter la perception de deux salaires par le même agent. Balayant d’un revers de main les accusations du Saes, M. Thioub de préciser le professeur Malick Ndiaye, limogé du Palais le 1er août 2014, a repris fonction, le 2 août 2014. Malgré tout, il continuait à percevoir indûment  son salaire de conseiller alors que sa mission au Palais n’a été notifiée au rectorat que le 15 juillet 2016, révèle-t-il. Ce document étant reçu tardivement au rectorat, le paiement du salaire du Pr  Ndiaye ne peut être rétabli qu’à compter de la fin du mois d’août, clarifie Thioub. Le rappel de son salaire depuis sa reprise de service sera effectué, après précompte de l’équivalent des salaires perçus après son limogeage, conformément à l’ordre de recette visé sur le certificat de cessation de paiement ». Par conséquent, ajoute le recteur, le salaire qu’il va percevoir sera amputé des mois indûment perçus.

Mouhamadou BA

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Ousmane Sow Un Géant de l’Art s’éteint

Le monde des Arts est en deuil. Ousmane Sow est mort ! L’artiste aux mains ingénieuses …