Accueil / Uncategorized / RETOUR BREDOUILLE DES LIONS A LA CAN Quelles leçons en tirer ?

RETOUR BREDOUILLE DES LIONS A LA CAN Quelles leçons en tirer ?

Il y a sans doute, ce qu’il faudra garder, en repère dans cette participation à la coupe d’Afrique des nations et ce qu’il faudra bannir pour une prochaine fois. En effet, depuis l’arrivée d’Amara Traoré aux commandes, jusqu’à son dernier match, en passant par l’affaire du renouvellement de son contrat, beaucoup d’enseignements peuvent être tirés, pour le futur du football sénégalais.
C’est l’hécatombe chez les lions du Sénégal, pour être revenus de cette compétition africaine, bredouilles, après avoir manqué l’édition de 2010. Ce retour sur la scène continentale a fini de créer une Vallée de larmes chez les supporters sénégalais. Jamais, dans l’histoire du football sénégalais, une sélection n’a été humiliée de la sorte. Alors qu’ils étaient vénérés comme de potentiels favoris de la Can, les lions sont revenus avec une gibecière dépourvue. Aussi, ne se prive-t-on pas de questions sur ce qui n’a pas marché vraiment, sur ce qui devrait être fait et qui ne l’a pas été, et sur ce qui est fait et qui ne devrait pas l’être…

Pour répondre à toutes ces interrogations, l’on est obligé de revenir en arrière, autrement dit, a l’arrivée au «pouvoir» d’Amara Traoré. Certains observateurs avaient pourtant émis des réserves, par rapport à un staff qui avait déjà montré ses limites, après avoir conduit la sélection à la can 2006. On se rappelle que ce duo d’entraineurs avait été tout bonnement limogé. L’enseignement à tirer de cet échec est qu’il ne faut surtout plus engager un entraineur qui a déjà failli à une mission.

Mais, en dépassant cette marche de l’escalier, l’on peut, en outre, soulever l’affaire du renouvellement du contrat de l’entraineur de cette équipe nationale, qui avait fait couler beaucoup de salives. Faudra-t-il, prochainement, attendre qu’on soit à quelques encablures d’une complétion d’une telle envergure, pour axer, les idées sur une telle question, au moment où tous les prétendants peaufinent leurs stratégies de guerre.

L’autre aspect qu’il faudrait peut-être tenir en compte, c’est bien la façon dont la sélection de ce bataillon à été faite. Est-ce que ce choix du staff, qui a été d’ailleurs, l’objet de beaucoup de controverses, doit se faire, sans tenir compte des exigences tactiques du football, surtout quand certains experts avérés du football notent des manquements au niveau de l’animation de jeu. Et pourtant, d’autres voyaient même, l’utilité d’user des services de Diomansy Camara, Pape Kouli Diop, du jeune Gana Gueye et même du milieu de terrain du Casa Sport, Stéphane Badji, le meilleur joueur du championnat sénégalais. Bref, ne faudrait-il pas faire attention au choix du groupe en général, et celui du onze, singulièrement?

Par ailleurs, faudrait-il faire trop confiance lors d’une Can, à un groupe, à majorité inexpérimenté, pour cette compétition, même s’il a su régner, en maitre, lors des éliminatoires ? En tout cas, cette Can suffit, pour preuve car, les lions du Sénégal, en dépit de toutes leurs potentialités, ne sont même pas parvenus à obtenir le moindre point, dans une compétition où, pourtant, ils été considérés comme les potentiels prétendants au titre.

Jacques GOMIS


À voir aussi

Maguette Diop renvoie Khalifa et Cie en audience spéciale

Depuis son arrestation le 7 mars dernier, Khalifa Sall est apparu en public pour la …

Richard Gere et Alejandra Silva : Déjà deux ans d’amour malgré les 34 ans d’écart !

Voilà déjà deux ans que Richard Gere et Alejandra Silva filent le parfait amour ! …