Accueil / POLITIQUE / Retour de Karim: Le plan de Me Wade démonté

Retour de Karim: Le plan de Me Wade démonté

Le responsable du Cadre de concertation libérale, Mohamed Samb, n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour annoncer que l’ancien Président Abdoulaye Wade est en train d’ourdir un plan pour le retour de son fils au Sénégal en novembre.

Confirmant l’information véhiculée par les libéraux sur le retour de Karim en novembre, il a cependant tenu à préciser que cela se fera ‘’en violation des frontières, car Karim Wade ne va pas venir par avion, mais par voie terrestre’’.

Samb croit savoir que Wade et Karim vont profiter des prochaines assises de l’International libérale en novembre au Sénégal pour le retour de ce dernier.

Bien sûr, il a prédit son arrestation et argue que c’est justement ce qu’espère Wade pour pouvoir ainsi imposer ‘’le chaos’’ au moment où les libéraux du monde entier seront à Dakar et que la presse y sera aussi bien représentée.

A l’en croire du reste, les Wade préparent un coup de force.

S’agissant de la polémique sur les relations entre Wade et Madické Niang, il est d’avis que ‘’tôt ou tard, Madické sera obligé d’être son propre plan B parce que la plupart des responsables du Pds savent que Karim est out et que leur parti court le risque de ne pas avoir de candidat’’

Il soutient que le Président du groupe parlementaire Liberté et démocratie va s’écarter de Wade, et de là naitra une nouvelle dislocation du Pds, celle-là grave et qui va à jamais affaiblir le parti.

Il prédit même le départ en masse de militants d’ici décembre car, selon lui, nombre d’entre eux vont rejoindre Madické.

S’agissant du parrainage, il est d’avis que ‘’c’est très mal organisé et c’est un désordre total malgré la nomination de coordonnateurs nationaux’’.

Il regrette le fait que ‘’la plupart des responsables de la mouvance présidentielle utilise des moyens peu orthodoxes pour récolter des signatures’’. Car, ajoute-t-il, ‘’quand on est majoritaire, on n’a pas besoin de cela’’.

C’est pourquoi, la solution qu’il préconise est que ‘’pour ne pas donner une mauvaise image à l’opinion, il faudra inscrire les bons militants, c’est-à-dire ceux qui sont effectivement inscrits sur les listes électorales’’.

Le patron de Cadre de concertation libérale ne se fait pas de doute sur la victoire finale de Macky Sall, à condition que tout le monde ‘’travaille la main dans la main et aille à la rencontre des militants à la base et veille à soutenir ceux qui sont laissés en rade’’.

A l’en croire, c’est la seule solution pour que Macky gagne haut la main.

Georges E. Ndiaye

À voir aussi

Présidentielle 2019: Ndèla Madior Diouf désiste

Ndèla Madior Diouf vient de faire le deuil de son ambition présidentielle. Du moins, pour …

Déclaration de Kara sur les accusations contre Sonko