Sans titre

RETOUR DE ME NGOM  AUX AFFAIRES Moustapha Fall « Che » alerte Macky

 Décidément, Me Ousmane Ngom, ancien chef de l’aile dure du Pds, personne ne veut de lui. Dans un entretien exclusif, le président de la coalition Macky 2012, une organisation qui a porté la candidature du président Macky  Sall en 2012, a prévenu, hier, le président de la République sur une éventuelle nomination de Me Ousmane Ngom et la conséquence que cela pourrait causer à la coalition et même au Gouvernement.

Le président de la coalition Macky 2012, Moustapha Fall « Che », émet beaucoup de réserves sur le rapprochement entre Me Ousmane Ngom, ancien baron du Pds et le président de la République. Pour le Coordinateur de Macky 2012, « il  faut éviter de créer ces genres de frustrations. Si ces nouveaux viennent et ils sont promus à des postes de responsabilité, ça risque de frustrer les anciens. Et ce n’est pas bon et ça va faire plus de mal que de bien », prévient-il. Depuis quelque temps, la presse évoque le retour de Me Ousmane Ngom au ministère l’Intérieur. Une nomination que M. Fall ne semble pas valider. « Ousmane Ngom est libre de militer à l’Apr même à Macky 2012 mais  en termes de promotion pour les postes de l’État, le président doit faire beaucoup attention sur cela », avise-t-il.

Par contre, le patron de Macky 2012 dira que pour le cas de Me Ousmane Ngom et d’autres de  son genre, « ce que je pense,  la politique c’est la science des libertés. On n’interdit pas en politique et on ne peut pas aussi dire à une personne de ne pas militer dans un parti. »

La raclée de Touba

Au dernier référendum, le camp du Oui a subi une raclée dans la région de Diourbel mais plus précisément dans le département de Diourbel. Mais en  croire le Coordinateur de Macky 2012, « ce n’est pas une défaite parce que on a jamais gagné à Touba. Donc, ce n’est pas une défaite ; au contraire on progresse d’élection en élection. » Si Touba passe entre les mains de l’opposition, la plupart des animateurs de son front ont été battus dans leurs départements. Raison pour laquelle, la coalition Macky 2012 demande aux leaders de l’opposition d’abandonner le champ politique pour aller faire autre chose. « Khalifa Sall, laminé et humilié à Dakar, Malick Gackou tailladé dans la banlieue, Abdoulaye Baldé coiffé au poteau à Ziguinchor, Mamadou Diop Decroix qui considère la presse comme un fief électoral, Idrissa Seck amené au 12ème Round à Thiès, les autres n’en parlons pas. Ils doivent sérieusement réfléchir à leur retraite politique. Car, cette opposition de plus en plus minoritaire et isolée des populations ne respecte pas les institutions de notre pays, ni les règles de la République, encore moins les Sénégalais qui sont plus avertis qu’elle ne le croit », martèle Macky 2012.

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

Rama-Yade-300x193 (1)

FRANCE-AFRIQUE Rama Yade cherche à se faire sponsoriser par des palais africains

L’ex secrétaire d’état aux Droits de l’Homme sous Nicolas Sarkozy, Rama Yade, entame ce jeudi …