Accueil / SOCIETE / RETOUR DES COUPURES D’ÉLECTRICITÉ La banlieue menace de descendre dans la rue

RETOUR DES COUPURES D’ÉLECTRICITÉ La banlieue menace de descendre dans la rue

 Le retour des coupures d’électricité seraient à l’origine de la colère des habitants de Yeumbeul Nord.  Plongés dans le noir, depuis quelque temps, ces derniers menacent de descendre dans la rue pour manifester leurs courroux. Ils l’ont fait savoir en marge d’une Assemblée générale suivie d’une conférence de presse.

Pour Louis Gomis qui porte leur parole, « trop, c’est trop. Les populations restent, chaque jour, privé d’électricité pendant plusieurs heures. Ceci est anormal. Il faut que les autorités prennent des mesures pour mettre fin aux calvaires des habitants de la banlieue », peste notre interlocuteur. Et de renchérir : « Les coupures enregistrées, ces derniers jours, favorisent l’insécurité. Les malfrats peuvent profiter de l’obscurité pour chiper aux populations leurs biens. Nous allons descendre dans la rue pour manifester notre colère si cette situation n’est pas résolue », dira-t-il devant beaucoup de jeunes, issus de toutes les associations et mouvements au niveau de la commune de Yeumbeul Nord.

Selon toujours Louis Gomis, « les matériels électroniques sont souvent endommagés à cause des coupures. Les victimes ne savent pas là où elles doivent aller pour se plaindre. Les responsables en charge de la question et qui devraient apporter des justifications par rapport aux coupures récurrentes d’électricité qui hantent le sommeil des populations, ne réagissent pas. Nous sommes délestés de 15 heures jusqu’au 21 heures au niveau de certains quartiers à Yeumbeul et souvent toute la journée ». Quant à Daba Mbaye, elle dénonce le mutisme des imams de la banlieue par rapport à cette situation. « Il existait, sous l’ère Wade, des responsables religieux qui manifestaient pour porter les doléances des populations. Mais, aujourd’hui, ces derniers ont déserté le terrain. Ne sont-ils pas corrompus ? Ne travaillent-il pas pour le régime en place ? Pourquoi ils n’ont pas encore réagi ? », peste-t-elle. Et Louis Gomis d’ajouter : « Nous ne laisserons rien au hasard. Les successeurs de Wade ont montré leurs limites. Les habitants de la banlieue continuent de souffrir. Ces coupures d’électricité étaient à l’origine des manifestations sous l’ère des libéraux. Beaucoup d’édifices publics avaient été saccagés à l’époque et nous ne voulons pas que cette situation se répète dans notre pays. Nous ne sommes pas des politiciens mais nous n’avons rien contre personne. Nous n’allons jamais baisser nos bras pour défendre l’intérêt des populations. Si la demande des Sénégalais particulièrement des habitants de la banlieue, qui sont victimes des coupures d’électricité, n’est pas satisfaite, nous allons descendre dans la rue pour manifester notre colère ».

Sada Mbodj

Share This:

À voir aussi

Lieux saint de la chretieneté 350 pèlerins pour suivre les pas du Christ

Le pèlerinage aux lieux saints de la chrétienté aura lieu du 24 août au 14 …

Présidence regroupement des chauffeurs de Nioro- El Hadj Sall encercle Pape Ndour

Rien ne va plus entre le président sortant Pape Ndour et ses collègues chauffeurs. Ces …