Accueil / ECONOMIE / Retrait des americains sur la plateforme diamniadio« Pas d’incidence sur les programmes de l’Usaid au Sénégal »

Retrait des americains sur la plateforme diamniadio« Pas d’incidence sur les programmes de l’Usaid au Sénégal »

Le retrait des Américains du programme de la Plate-forme de Diamniadio n’a « aucune incidence sur le programme croissance économique de l’Usaid ». Ce sont les responsables du bureau de l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International au Sénégal qui l’ont précisé en marge de l’ouverture de la série de quatre ateliers que l’Usaid organise en collaboration avec le Collectif des journalistes économiques du Sénégal (Cojes).

Source : sudonline
Selon Ousmane Sané, économiste à l’Usaid, « il n’y a pas de relation entre la plate-forme de Diamniadio et le programme croissance économique de l’Usaid. » « Le Mcc et l’Usaid sont deux institutions totalement différentes qui ne sont pas gérées par les mêmes préoccupations ».

Par la suite, Ousmane Sané a ainsi précisé que « le retrait du Mcc sur la plate-forme de Diamniadio n’a aucune incidence sur les programmes de l’Usaid au Sénégal ». Les craintes sont ainsi dissipées sur une quelconque répercussion du recul américain sur la plate-forme Diamniadio dans le cadre de sa coopération avec le Sénégal. Sur cette même lancée, la directrice générale de l’Agence nationale pour la promotion de l’investissement et des grands travaux (Apix-Sa) avait d’ailleurs annoncé, le vendredi 13 juillet 2007, lors de la conférence de presse du ministre chargé du budget, que le MCC (Millenium chalenge corporation) fait partie des trois principaux bailleurs retenus pour le financement de l’autoroute à paillage à côté de l’Agence française de développement (Afd) et la Banque mondiale.

Rappelons que le gouvernement du Sénégal, de concert avec son homologue américain, avait, à travers un communiqué, décidé, à la fin du mois de juin 2007, de mettre un terme au projet de plate-forme de Diamniadio.

La pomme de discorde a été la zone intégrée spéciale dont la mise en valeur et la promotion ont été confiées à une entreprise émiratie « Jebel Ali Free Zone Authority (Jafza) International ». Les Américains ont jugé ce dernier projet « concurrent » par rapport à la plate-forme de Diamniadio qui devait être érigé à quelques kilomètres.


À voir aussi

Rufisque offshore : Total cède 30% à Petronas

La Malaisie met les pieds dans le pétrole sénégalais. Selon Les Echos, Total a cédé …

Mboumba: Le Puma injecte 30 millions pour réhabiliter la canalisation

30 millions de nos francs, c’est le montant que le Puma a injecté pour la …