téléchargement (4)

Retrait des enfants de la rue : Macky montre la voie à l’Afrique

En ordonnant le retrait, d’urgence, des enfants et même des sanctions contre les parents fautifs, le Pr. Sall pose un acte historique qui fait déjà le tour du monde. Les enfants de la rue donnent une image hideuse à Dakar et aux capitales régionales. Sales, habillés en haillons, victimes de pédophilie, parfois de doués arnaqueurs et des voleurs chevronnés, ces enfants sont finalement une anomalie dans la physionomie du Sénégal.

S’ils ne sont pas l’objet d’exploitation ouvrière, ils meurent sur la route, écrasés par des véhicules fous qui les réduisent en carcasse.

Aucun pays du monde, aucun système politique, ne peut songer à son propre avenir autrement qu’à travers l’image de ces nouvelles générations qui, à la suite de leurs parents, assumeront le patrimoine multiforme des valeurs, des devoirs et des aspirations de la Nation à laquelle elles appartiennent.

Le premier droit de l’enfant est de naitre dans une famille, un droit dont le respect a toujours été problématique avec les talibés de la rue. Macky Sall a ainsi agi en homme d’État.

Il comprend que la situation d’une grande partie des enfants, en Afrique, et particulièrement au Sénégal, est loin d’être satisfaisante car les conditions qui favorisent leur développement intégral font défaut, malgré l’existence d’un instrument juridique national et international pour garantir leurs droits.

Si la CEDEAO salue la décision de Macky Sall, c’est parce que son acte est un exemple que l’Afrique doit suivre.

Voir aussi

dionne-valls

FINANCEMENT DU PLAN SENEGAL EMERGENT 317 MILLIARDS DE F CFA D’APPORT DE LA FRANCE DEPUIS 2014

Le Premier ministre français Manuel Valls, en visite à Dakar depuis  jeudi,  et son homologue …