SOCIETE

RETRAIT DES TALIBÉS DE LA RUE Les maitres coraniques de Rufisque en « jihad » contre l’État

  • Date: 18 juillet 2016

La décision du Gouvernement, de retirer les enfants talibés de la rue, n’est pas du goût des maitres coraniques de Rufisque. Face à la presse, ce week-end, ils ont promis d’aller en guerre contre l’État au cas où cette mesure n’est pas retirée.

Que l’État du Sénégal se le tienne pour dit. La décision de retirer les enfants talibés de la rue n’est pas approuvée par les maîtres coraniques de Rufisque. Ces derniers, regroupés dans le cadre d’une Fédération, ont fait face à la presse pour « fustiger cette mesure qui, en réalité, ne cherche qu’à combattre l’Islam », selon les propos d’Oustaz Cheikh Niang. Et pour ce maitre coranique et encadreur de Daara, les membres de leurs structures « sont résolument décidés à engager la bataille » et se disent attendre de pied ferme les autorités dans leur initiative d’interdire la mendicité des enfants talibés. Oustaz Cheikh Niang et ses coreligionnaires se disent aussi choqués de voir « montrer à la télévision de pauvres enfants embarqués dans des fourgonnettes comme de vulgaires voleurs ou agresseurs au moment où des personnes pratiquent des activités illicites ou rejetées par la religion au vu et au su de tout le monde, et mieux légalisées par des cartes que l’État leur a données ! ». Et pareillement à cela, a enchainé Alioune Dia « Sadia », «  l’État régalien qui a échoué dans sa politique sociale, a mis plus de 40% de son budget à l’école, en ignorant royalement les Daaras ». Fustigeant cette « injustice », « Sadia » a tenu à lancer « un appel à tous les maitres coraniques à s’organiser pour mettre sur pied une organisation politique afin d’avoir des députés lors des prochaines législatives, prêts à défendre les Daaras ».

Certains plus radicaux ont fait appel à des versets coraniques pour venir en guerre contre ce qu’ils considèrent « comme une guerre contre l’Islam ». La fédération des maitres coraniques de Rufisque s’oppose fermement à ce qu’il considère comme un souci d’éradiquer l’enseignement coranique au Sénégal. « Nous adressons un avertissement sévère et clair à l’État du Sénégal et à tous ses démembrements au niveau des régions et départements », fulmine Cheikh Niang, Vice-président du Bureau départemental de la Fédération nationale de l’association des maîtres coraniques du Sénégal. « Nous refusons de cesser la mendicité. Nous allons continuer à exercer ce que nous sommes en train de faire. S’ils peuvent ramasser les milliers de talibés qui se trouvent dans la commune, ils n’ont qu’à le faire. Mais, demain, les talibés vont sortir », clame-t-il. Terminant leur rencontre par une demande publique adressée au chef de l’État, attendue ce 19 juillet à Rufisque, ces maitres coraniques se disent prêts « à rencontrer le Président Macky Sall pour lui remettre un mémorandum allant dans ce sens. Avant qu’il ne soit trop tard », ont-ils conclu.

Djiby GUISSE

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15