Accueil / ACTUALITES / Retrouvailles avec Me WADE : Idrissa SECK a reçu carte blanche de son parti

Retrouvailles avec Me WADE : Idrissa SECK a reçu carte blanche de son parti

Les retrouvailles entre le président Abdoulaye Wade et Idrissa Seck ne sont plus qu’une question de jours. Le maire de Thiès qui a accepté, sans condition, de revenir au Pds, a été rejoint dans cette position par son parti, Rewmi, qui lui a donné un blanc-seing. Seulement, il va falloir y mettre les formes. C’est ainsi que tous les représentants des fédérations départementales du parti vont se retrouver, mardi, à Rufisque.

Source : Walfadjri
De sources sûres, l’ancien Idrissa Seck, en parfaite intelligence avec la direction de sa formation politique, a reçu l’onction de celle-ci pour renouer l’idylle avec Me Wade, douloureusement rompue suite à des divergences profondes entre les deux hommes. Seulement, il faut y mettre les formes. C’est pourquoi le parti d’Idrissa Seck qui s’est réuni hier, a décidé de consulter sa base avant de rendre officielle cette décision. Une réunion du bureau politique élargie est, d’ailleurs, prévue mardi prochain à Rufisque. Rencontre à laquelle vont prendre part tous les représentants des fédérations départementales de Rewmi. Mais tout porte à croire, selon notre interlocuteur, que ce sera une simple formalité.

Au cours de la rencontre d’hier, la direction de Rewmi a, également, décidé de geler ses activités au sein du ‘Front Siggil Sénégal’. Cette décision sonne, cependant, comme un préavis à une décision inéluctable. En effet, le parti d’Idrissa Seck semble vouloir prendre les devants, en posant un premier pas vers la rupture avec le ‘Front Siggil Sénégal’. Sinon comment comprendre que le maire de Thiès et les siens n’ont pu attendre d’officialiser leurs retrouvailles avec Me Wade, avant de suspendre leurs activités. C’est parce que, explique notre source, ils veulent éviter le sort qu’ils avaient subi à la veille de l’élection présidentielle. Pour avoir pris langue avec le chef de l’Etat, Idrissa Seck et son parti avaient été exclus comme des malpropres de la coalition Jamm-Ji alors drivée par Ousmane Tanor Dieng et Abdoulaye Bathily. ‘Cette fois-ci, Rewmi veut prendre l’initiative de la rupture’, indique notre interlocuteur.

La réunion du secrétariat national de Rewmi s’est déroulée, hier, dans une ambiance bon enfant. Il n’y a presque pas eu de débats. Tous les points à l’ordre du jour ont été examinés et adoptés à l’unanimité. Le tout sous le contrôle d’Idrissa Seck qui a suivi, depuis, la France, toute la rencontre qui a été présidée par Oumar Sarr. Ce dernier faisait le compte-rendu détaillé des discussions à son mentor qui a apporté ses amendements au document qui a été, par la suite, rendu public. Preuve, s’il en est, qu’entre le président de Rewmi et son porte-parole, les relations sont au beau fixe et que l’incident du palais de la République – Me Wade a accusé Oumar Sarr d’être une âme damnée pour Idrissa Seck et le principal obstacle à leurs retrouvailles – n’a en rien entamé celles-ci. Pour certains, c’est Idrissa Seck qui a jeté Oumar Sarr dans la fosse aux lions en l’envoyant en victime expiatoire auprès de Me Wade.

Aussi s’attendaient-ils à une réaction foudroyante de l’ex-président du conseil régional de Diourbel contre le maire de Thiès. Il n’en sera rien. Les deux hommes s’entendent toujours comme deux larrons en foire.


À voir aussi

Spéculation foncière à Diass : Le gouverneur de Thiès saisit maires et sous-préfets

La spéculation foncière pollue l’environnement de l’espace aéroportuaire. Pour faire face, le gouverneur de Thiès …

Campagne d’anacarde: Les transporteurs déchirent l’arrêté du ministre Alioune Sarr

L’exclusivité accordée à la voie maritime dans le transport des noix d’acajou par le ministre …