Accueil / POLITIQUE / RETROUVAILLES DE LA FAMILLE “SOCIALE-DEMOCRATE“ : Le PS, l’AFP et SURS disent “non“ à Djibo Kâ ?

RETROUVAILLES DE LA FAMILLE “SOCIALE-DEMOCRATE“ : Le PS, l’AFP et SURS disent “non“ à Djibo Kâ ?

Djibo Leyti Kâ souhaite-t-il vraiment retrouver sa “vraie famille“. En tout cas, le leader du parti de l’Union pour le renouveau démocratique (Urd) a lancé un appel à ses anciens camarades pour les retrouvailles de la famille sociale-démocrate. Seulement, les réactions déjà enregistrées à travers les ondes FM, même si elles plaident en cette faveur, récusent la personne de Djibo Kâ.

Source : Sud Quotidien

Est-ce que le remaniement tant entendu du gouvernement qui fait claquer la langue de Djibo Leyti Kâ ? Depuis 72 heures, le leader de l’Union pour le Renouveau démocratique (Urd) navigue de station FM à station FM pour marteler sa volonté de réunir la famille dite “sociale-démocrate“ en perspective de l’élection présidentielle 2012.

Après l’émission “Opinion“ de Walf TV, dimanche dernier, c’est à RFM, que le “Rénovateur“ en chef a réitéré son propos hier, dans l’émission “la Parole aux auditeurs“.

“J’estime que j’ai une responsabilité particulière pour tenter de rassembler les socio-démocrates sénégalais qui sont dispersés dans plusieurs formations politiques. Je l’ai déjà dit en 2000. Je l’ai rappelé en novembre 2008. Et je l’ai reprécisé dans plusieurs interviews accordées à la presse“, déclare Djibo Leyti Kâ, avant d’ajouter : “c’est une constante chez moi. C’est une forte conviction“.

“Ce que je souhaiterais, poursuit-il, c’est que tout le monde soit convaincu comme moi, que nous avons une responsabilité historique face à nous-mêmes, face à notre pays“.

“Nous nous réclamons tous de la pensée sociale-démocrate. Nous avons l’obligation morale et politique de nous rassembler pour renforcer cette force politique qui, sociologiquement, est très importante au Sénégal. Mais elle a besoin d’être organisée“, estime le ministre d’Etat, ministre de l’environnement qui a tenu à préciser qu’il ne fait aucun lien entre sa sortie et les élections du 22 mars 2009, qui “ont lieu dans un contexte particulier avec les résultats que tout le monde connaît“, estime-t-il.

L’AFP et le PS non-partants ?

L’appel de Djibo Leyti Kâ aura du mal à prospérer. Ou du moins, si on se fie à quelques réactions qu’il a suscitées dans la classe politique dite de Gauche plus précisément ceux qui se réclament de la sociale-démocratie dont la plupart étaient dans l’ancien régime du Parti socialiste (Ps). Parmi eux, Moustapha Niasse a été le premier à se démarquer. Si le leader de l’Alliance des forces du progrès (Afp) dit ne pas “être pas opposé à l’idée“, elle ne semble pourtant pas trop l’emballer.

“Nous ne sommes pas opposés à l’idée. Mais il faut tenir compte de l’évolution des choses, des événements, des phénomènes politiques et de la société sénégalaise“, estime-t-il. Avant de trancher net. “S’il s’agit de retrouvailles nostalgiques, de reconstitution de dinosaures de formations politiques passées, ma réponse à moi Moustapha Niasse est non“. L’enfant de Keur Madiabel préfère d’ailleurs parler des “retrouvailles pour le retour des valeurs“.

Quant à Aminata Mbengue Ndiaye, elle souligne d’abord, la position paradoxale du leader du Renouveau. “Djibo Kâ n’est pas l’opposition. Il est dans la mouvance présidentielle. Alors, tranche-t-elle, je ne pense pas qu’il soit la personne la mieux indiquée pour la mise en place d’un tel projet“.

Mais c’est Abdoulaye Makhtar Diop qui n’a pas du tout apprécié la démarche du ministre d’Etat. Le Secrétaire général des Socialistes unis pour la renaissance du Sénégal (Surs), indique que “Djibo Leyti ne m’appellera jamais. Je le connais. Nous sommes de la même promotion“. L’ancien ministre des Sports voit dans la démarche de son ancien camarade que du machiavélisme visant à torpiller la dynamique de l’opposition.


À voir aussi

Ps:Tanor tend la main à Khalifa Sall

Le Bureau politique du Parti socialiste, élargi aux secrétaires généraux de coordination, aux élus nationaux …

Mairie de Diender: Des jeunes appellent à une alternance générationnelle

La Convergence pour la Paix et le Développement (CPD), mouvement politique créé par Serigne Abdoulaye …