Accueil / ACTUALITES / Retrouvailles Wade-Idy : Awa Guèye Kébé laissée pour compte

Retrouvailles Wade-Idy : Awa Guèye Kébé laissée pour compte

Les retrouvailles Wade/Idy n’ont pas fait que des heureux. Awa Guèye Kébé, l’ex-ministre des Femmes et de la Famille se trouve forcément dans une impasse politique dictée par les événements. Réputée bon ministre et bénéficiant du soutien de la plupart des femmes de son parti qui est le Pds, elle n’a pas hésité à rejoindre le camp de l’ex-Premier ministre quand ce dernier a été rejeté du parti libéral. Considérée comme une dame de fer, elle n’a pas hésité à assumer son « seckisme » aux durs moments de la « déseckisation » tournant le dos au tout puissant Pape du Sopi. Cette détermination lui avait valu des convocations à la Division des investigations criminelles (Dic) par trois fois au moins.

Source : Le Matin
Mais, son engagement avait semblé payant quand en septembre dernier, elle a été nommée numéro 2 de Rewmi le parti de Idrissa Seck. Alors, la surprise des observateurs a été grande d’apprendre que Mme Kébé qui était enfin sortie d’une « hibernation politique » comme elle le qualifiait elle-même s’y retrouve de nouveau en brillant par son absence lors de l’élection présidentielle passée alors que le leader de son parti sillonnait le pays.

Mieux, après les législatives, elle dira à sa base rencontrée à Bayakh (région de Thiès) qu’elle gèle officiellement ses activités dans Rewmi du fait d’un manque de « communication interne ». Elle dit avoir trouvé les mêmes problèmes dénoncés au Pds dans le Rewmi. D’ailleurs, au même moment des négociations avaient été entamées entre Wade et elle pour le retour au niveau de la grande famille libérale. Comme pour Idrissa Seck, aujourd’hui.

Et curiosité ou coïncidence, la base de Awa Guèye lui avait donné carte blanche pour retourner auprès de Wade. Mais, elle n’y retournera jamais, du moins officiellement. Car, d’après certains de ses proches, les propositions faites par Wade n’étaient pas convaincantes.

C’est qu’en réalité, presqu’au même moment où Mme Kébé négociait ne serait-ce que par personnes interposées avec la famille libérale, Idrissa Seck en faisait de même, en sourdine avec Wade. Awa Guèye Kébé, était-elle informée des démarches ? Soupçonnait-elle quelque chose ? N’avait-elle plus confiance à son mentor ? Toujours est-il qu’Idrissa Seck semble avoir mieux réussi qu’elle sous la bannière du parti qu’ils ont construit ensemble. Conséquence, aujourd’hui, la dame se retrouve seule. Car, la plupart de ses inconditionnels étaient souvent des Wadistes frustrés ou des seckistes tout court attirés par son nouveau statut de martyr. Il lui est en effet difficile de se faire une famille politique propre en dehors de Idy et de Wade.

C’est dire que les retrouvailles entre ces deux derniers l‘ont mise dans une sorte d’impasse politique difficilement surmontable sans l’entregent d’un tiers. Pendant que la classe politique libérale s’est scindée en wadistes et seckistes, elle a choisi de se libérer contre ses deux leaders, un pas que n’a jamais franchi le baol-baol Omar Sarr réputé pourtant très charismatique même lorsqu’il a été sévèrement tancé par Wade au palais de la République. Faudrait-il pour autant la laisser sur la touche ?

À voir aussi

Bourses des étudiants: L’IGE a entamé les auditions

L’IGE a débuté ses auditions depuis jeudi  pour faire la lumière sur les retards des …

Patar : Idy va construire la maison familiale de Fallou

Macky Sall a offert dix millions et deux billets à La Mecque à la famille …