POLITIQUE

RÉUNIFICATION DES PARTIS DE GAUCHE « Yoonu Askan Wi »  et  « Mom Sa Rew »  unis pour 2017

  • Date: 3 février 2016

 Le Front national de salut public (Mom Sa Rew)  et le Mouvement pour l’autonomie populaire (Yoonu Askan Wi) ont signé, hier, un protocole d’accord de fusion. L’objectif visé est la libération nationale et la formation sociale au service du peuple sénégalais.

Les responsables des deux organisations ont soutenu qu’ils vont aller ensemble sur cette lancée afin de  mieux approfondir et raffermir le processus d’unification des forces politiques anti-impérialistes. « C’est une unification pour ouvrir la voie à un mouvement populaire fort, apte à promouvoir le combat de l’indépendance nationale, de la souveraineté populaire et du développement endogène, ainsi que la lutte résolue contre les terroristes, sans faire appel à leurs géniteurs, alliés et concurrents impérialistes », a déclaré Guy Mario Sagna, membre du mouvement « Yoonu Askan Wi ». Ainsi, ils n’ont pas manqué l’occasion de se prononcer sur la situation actuelle du pays. Malick Noel Seck, leader du Front national de salut public (Fnsp) « Mom Sa Rew », d’ajouter : « L’émergence mentale, avant toute émergence économique », martèle-t-il à propos du Pse, projet phare du président de la République. Pour l’ancien socialiste, il n’y pas de rupture entre le régime de Macky Sall et celui du précédent dirigé par Abdoulaye Wade. « Le pouvoir en place révèle, à la suite de la première alternance, ses insuffisances et limites par l’absence de ruptures décisives et le renforcement de la domination sur notre pays notamment, à travers les accords de partenariat économique qui vont fragiliser davantage notre économie et notre État », a-t-il châtié le régime des « apéristes ». Interpellé sur la 15ème réforme institutionnelle, le leader du mouvement « Mom Sa Rew » précise : « Elles ne sont non seulement pas insuffisantes, mais consolidantes d’un État néocolonial au service de la domination impérialiste et de la marginalisation des forces politiques pour l’autonomie populaire opposées au Fonds monétaire international, la Banque mondiale et…l’Omc », déclare-t-il, avant d’avancer que le président de la République est en train de « tourner le dos aux conclusions des Assises nationales dont il a été membre ».

À cet effet,  Madièye Mbodj, leader du  Mouvement pour l’autonomie populaire (Yonu Askan Wi) et ses nouveaux alliés sont contre la politique du Fmi, de la Banque mondiale, de l’Omc. Car, Mbodj considère cette politique comme de la recolonisation. « Si le Président Macky Sall refuse de prendre en compte substantiellement les conclusions des Assises nationales et des travaux de la Cnri, il prend la grave responsabilité de risquer de plonger notre pays dans des incertitudes et des batailles populaires et citoyennes majeures qui vont jalonner la période 2016-2017-2019 ».

Les partis de gauche, qui ont entamé leur processus d’unification en 2013, avec la fusion entre « Yoonu Askan Wi », « Ferñent » et des dirigeants du PAI historique, ont décidé d’approfondir et de renforcer le processus d’unification des forces et cela pour sauver le Sénégal.

Khady Thiam Coly (Stagiaire)

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15