Accueil / POLITIQUE / Revalorisation de la fonction enseignante La recette de la «craie marron»

Revalorisation de la fonction enseignante La recette de la «craie marron»

Face à la presse, ce lundi, le Président du Collectif des Enseignants pour la Réélection de Macky en 2019 (CERMA/2019), Adama Fall, est largement revenu sur les objectifs de sa structure qui se veut une interface entre les syndicats d’enseignants et l’Etat afin apaiser les crises multiformes qui minent ce secteur clef.

Le serment du CERMA : renverser la vapeur ou d’ouvrir la boîte de Pandore afin de faciliter à tous les enseignants d’œuvrer dans des conditions favorables. Pour ce faire, le CERMA veut régler la question de la carrière de l’enseignant «menacée de paupérisation». Quid de la condition enseignante ? La notion «condition enseignante» se rapporte à la situation matérielle et sociale de l’enseignant, à la qualité de sa formation académique et pédagogique, à son mode de recrutement, à son profil, aux traitements qui lui sont réservés, à ses droits et devoirs et à sa position sociale ainsi qu’à la perception sociale du métier, a fait savoir M. Fall. A son avis, il faut au moins créer les conditions minimales pour rendre attrayante la fonction enseignante. Le Collectif mis sur pied depuis 3 mois, regroupe des collègues enseignants répartis dans 30 départements du Sénégal. «Nous entendons l’élargir davantage. Dans chaque zone, nous avons un président départemental qui nous accompagne dans toute la plénitude de notre mission qui est de vulgariser les réalisations de son Excellence Monsieur le Président de la République Macky Sall. Nous voulons être l’interface entre l’Etat et les syndicats d‘enseignant pour trouver des solutions de sortie de crise », a-t-il souligné. Sur la crise du secteur éducatif, il estime que les grèves sont légitimes, mais cela ne doit pas entraver notre marche pour une école sénégalaise forte, vivable et viable. «Nous en appelons à la bonne volonté de tout un chacun pour que nos enfants travaillent dans des conditions idoines et que le respect du quantum horaire soit de mise», a-t-il dit. En sus, le CERMA travaille pour la réélection de Macky», a expliqué M. Fall.

M. BA

À voir aussi

Présidentielle 2019: Le Pds ne boycottera pas, mais…

Le Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) ne boycottera pas l’élection présidentielle de février 2019. Mais …

Soutien à Macky: Le FPDR condamne Serigne Pape Malick SY

Le Front patriotique pour la défense de la République, section France, a condamné la sortie …