Accueil / POLITIQUE / Révélations de Wade à ses proches «Je savais que Fada préparait sa transhumance à l’Apr»

Révélations de Wade à ses proches «Je savais que Fada préparait sa transhumance à l’Apr»

 

 Pour ceux qui pensent que Me Wade a jeté Fada dans les bras de Macky Sall vont revoir leur grille de lecture. Le « Pape du Sopi » a depuis fort longtemps vu la situation venir.

 Depuis Paris où il se trouve, le président Wade s’était confié à ses proches sur le cas de Modou Diagne Fada, bien avant cette turbulence parlementaire.

A ses proches Wade aurait confié lors d’un déjeuner dans son appartement parisien que « Fada Diagne va nous quitter, laissez le s’exposer d’avantage, il l’apprendra à ses dépends ». Ayant reçu des informations sur une « entente secrète » entre le député libéral et le leader de l’Apr, Me Wade a déroulé un jeu mortel pour l’enfant de Darou Mouhty. Le prétexte d’une nécessité de réformer les instances du Parti démocratique sénégalais était un raccourci que l’ex-député libéral a emprunté pour légaliser sa prochaine transhumance à l’Apr. Dès  lors, il lui fallait y mettre la forme. Sachant, lui qui a grandi sous l’ombre de Me Wade, qu’il n’est plus dans les plans de Wade, Fada a déclenché les hostilités avec sa bande de réformateurs. Ce qui s’est trouvé être une perche tendue inconsciemment à Wade pour le liquider définitivement de la scène politique. Du moins jusqu’à la présidentielle où matériellement et politiquement, Fada n’aura aucune chance. Même de jouer à la figuration. Ce qui fait rire Wade sous cape, selon un de ses proches qui confie « que Macky Sall et Fada ont pataugé dans le piège de Gorgui ». Ce qui serait difficile de rejeter, au vu du climat politique actuel, où Wade devient une angoisse pour les troupes de Macky Sall qui en font leur cible principale. Erreur ! Ainsi, en décidant de l’exclure du Pds, l’avenir semble s’assombrir pour Fada qui aura du mal à se trouver un espace de déroulement, si ce n’est de soutenir Macky Sall à la prochaine présidentielle de 2017. Si elle se tient à cette date. Les plus optimistes, quant à son avenir politique, l’excluent de tout positionnement dans le cadre du concept d’alternance générationnelle. Le président Wade réussit, avec cette effervescence à l’Assemblée nationale, à remobiliser ses troupes et se maintenir dans la constellation. Wade retrouve une scène politique dont sa présence angoisse l’actuel président qui sait que, même de loin, Wade a la magie de configurer le landerneau politique. Une donnée si elle est mal intégrée pourrait perdre Macky et ses alliées de Benno book yakaar dont il n’est pas encore sûr de leur soutien. Quoique Wade se relance et devient sans le « vouloir » le maitre d’un jeu politique qu’il régule à sa guise et à son intérêt, il ne faudrait pas minimiser la réaction d’orgueil d’un Fada qui a vécu avec lui Waar-wi.

Par Pape Amadou GAYE

À voir aussi

Khalifa Sall, « victime d’une cabale politique et d’une justice aux ordres »

Dénonçant l’instrumentalisation de la justice, Khalifa Sall, dans un document publié par son conseiller politique, …

Législatives 2017- Thierno Alassane Sall aurait demandé à ses militants de voter contre Macky Sall

Pour qui Thierno Alassane Sall va voter pour ces élections législatives ? On aura la réponse …