Accueil / ACTUALITES / Revue de la presse- L’affaire Lamine Diack et les chiffres de la Centif en exergue

Revue de la presse- L’affaire Lamine Diack et les chiffres de la Centif en exergue

Les quotidiens reçus vendredi à l’APS s’intéressent au rapport qui accable les fils de Lamine Diack et aux résultats de la Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF) en matière de lutte contre l’argent sale.

Lamine Diack, ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), a été mis en examen à Paris dans un dossier de corruption présumée lié à la lutte antidopage. Lui et son conseiller
juridique Habib Cissé sont soupçonnés d’avoir touché de l’argent de la part de la Fédération russe afin de cacher des cas de dopage.

Dans sa livraison du jour, Le Quotidien souligne qu’après l’inculpation de leur père, ‘’un rapporte accable Massata Diack et son frère’’.

’’Les choses s’accélèrent dans l’affaire de corruption liée à la lutte antidopage dans l’athlétisme mondial. Après la mise en examen de l’ancien président de l’IAAF, Lamine Diack, le site d’investigation
médiapart (France) a révélé les premiers éléments du rapport d’enquête provisoire de la commission indépendante de l’Agence mondiale antidopage (AMA)’’, note le journal.

Le Quotidien parle d’un rapport qui ‘’charge les deux fils du président Diack, Pape Massata et son frère Khalil’’.

Evoquant le même rapport, Enquête titre : ‘’Diack et fils +testés positifs+’’. Selon le journal, ‘’l’agence mondiale antidopage soupçonne Massata et Khalil Diack d’être au cœur d’un réseau de
corruption, de chantage et d’extorsion de fonds créé en 2011’’.

Le Témoin quotidien y va avec plus de détails : ‘’Plus de 373 millions auraient été versés cash par des athlètes russes entre janvier et juillet 2012 ; près de 328 millions auraient été réclamés par Massata Diack et Habib Cissé à un athlète turque’’.

En matière d’argent toujours, Walfadjri s’intéresse à la Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF) qui peut se targuer d’avoir franchi ‘’un pas important’’, qui lui a permis de récupérer et de reverser 678 millions de francs CFA au Trésor public au terme de l’exercice 2014.

’’(…) Dans le rapport de 2014 de la CENTIF, nous avons récupéré une somme globale de 678 millions de francs CFA versée dans le compte du Trésorier public et deux terrains à Dakar, terrains qui appartenaient à des personnes reconnues coupables de blanchiment, mutés au nom de l’Etat », a révélé, jeudi à Mbour, son président Waly Ndour, au cours de la 24e réunion de la commission technique du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA).

Pour Walfadjri, ‘’la CENTIF fait ses comptes’’ alors que Le Populaire parle de ‘’678 millions en argent sale récupérés par la CENTIF’’.

Sud Quotidien revient sur les ‘’11 directives’’ du gouvernement dans le cadre de la campagne de commercialisation de l’arachide 2015-2016. Sur le même sujet, Le Soleil souligne qu’à l’issue d’un conseil interministériel, le kilogramme d’arachide a été fixé à 200 francs Cfa, tandis qu’un fonds de 11,5 milliards a été mis en place pour l’achat des semences.

À voir aussi

NOUVELLE PROBLEMATIQUE DE SECURITE AU SENEGAL Comment maintenir l’ordre sans mort d’homme

La mort du jeune Yamadou Sagna à Saraya, dans une localité située à Kédougou, a …