Accueil / SOCIETE / Revue de presse du jeudi 21 Juin

Revue de presse du jeudi 21 Juin

Les journaux sénégalais parus jeudi proposent, pour la plupart, des analyses sur la prestation des Lions du Sénégal victorieux (1-2) de la Pologne mardi lors de leur match inaugural à la Coupe du monde.

Victoire des Lions: Le football ‘’réconcilie’’ la classe politique, barre à sa Une Rewmi Quotidien. Le même journal ajoute: « Le sport, et plus particulièrement le football, a des vertus innombrables, notamment le fait de faire taire les tensions dans une communauté. »

Stades affiche à sa Une ces propos de Mbaye Niang, attaquant des Lions du Sénégal : « quand on joue pour son pays, on se donne à 120 % ». Dans les colonnes dudit journal, le colosse du Torino FC (Calcio, Italie), a le triomphe modeste. « Je ne me focalise pas sur le passé. Ma prestation (face à la Pologne) est le travail de tout un groupe. Il ne faut pas baisser les bras et il faut continuer à travailler. Rien est encore acquis, il faut continuer à bosser pour accomplir nos objectifs », a-t-il déclaré.

Deux jours après l’entrée en lice réussie de l’équipe nationale du Sénégal dans cette Coupe du monde, le jeu des Lions est passé à la loupe, la prestation des joueurs décortiquée. Le Témoin croit connaître « les gagnants et les perdants » du duel contre les Aigles blancs. Pour ce quotidien, « Khadim Ndiaye, Salif Sané, Kalidou Koulibaly, Youssouf Sabaly, Moussa Wagué, Afred Ndiaye, Idrissa Gana Guèye et Mbaye Niang ont marqué des points ». Par contre, « Mame Biram Diouf, Cheikh Ndoye et Cheikhou Kouyaté (en) ont perdu ».

Sur le même sujet, L’Observateur arbore « Le ban chaud de Moscou» comme titre, suivi de ces sous-titres : « Kouyaté (est) un capitaine en danger » et « Mame Biram Diouf (joue) un rôle ingrat ». Pour sa part, El Hadj Ousseynou Diouf, ancien international sénégalais et un des principaux acteurs de l’épopée mirifique de 2002, estime dans Walf Quotidien qu’«il y a encore des améliorations à apporter dans le jeu des Lions ».

Enquête, sous le titre « La poigne (de) Cissé », s’arrête sur le coaching du sélectionneur national en indiquant qu’il « bouscule la hiérarchie au sein de la Tanière et impose ses choix ». A en croire le journal, « la presse internationale s’incline devant la performance des Lions » réalisée grâce aux prouesses tactiques du jeune entraîneur.

Le Soleil, quant à lui, se projette sur le prochain match que va livrer le Sénégal face au Japon dimanche prochain en s’entretenant avec Amsatou Fall, superviseur des Lions qui soutient : « le Japon a une équipe très joueuse, ayant une bonne maîtrise collective. Nous dirons à Aliou Cissé ce que nous savons de cette équipe, à charge pour lui de mettre en place les bonnes solutions pour vaincre l’adversaire ».Quoi qu’il en soit, il a assuré que la rencontre face aux Nippons sera « différente » de celle contre la Pologne.

Enfin, les journaux s’intéressent à la note du Sénégal attribuée par Standard and Poor’s. Vox Populi informe que « le Sénégal (obtient) la note Ba3 stable ; B+/perspective positive derrière l’Afrique du Sud, le Maroc et la Namibie ». Pour Libération, le Sénégal est « couronné » pour sa performance économique qui le place au 4ème rang des économies africaines.

À voir aussi

BHS : Le parrain de la mafia est le chef d’agence de Matam

Selon  Libération, le parrain de la mafia du détournement de 100 millions à la Banque …

Des magistrats se familiarisent aux règles du droit international humanitaire

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le Centre de Formation judiciaire (CFJ) du …