ACTUALITE

Revue de presse- le succès des Lions du Foot et l’arrestation d’un Imam en exergue

  • Date: 18 novembre 2015

Les journaux parvenus mercredi à l’APS ont commenté entre autres sujets la qualification des Lions du Sénégal à la phase de poules des éliminatoires du mondial 2018 et l’arrestation d’un imam dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Le Sénégal a battu mardi au stade Léopold Sédar Senghor Madagascar par 3 buts à 0 en match comptant pour le deuxième tour des éliminatoires de la coupe du monde.

’’Les Lions assurent sans forcer’’, souligne Le Soleil. ’’Place maintenant à la phase de poules. Presque tous les grands d’Afrique seront de la partie. Mais, ce n’est pas en jouant comme ils l’ont fait deux fois face à Madagascar que ces +Lions+ marcheront sur les traces de leurs devanciers de 2002’’, avertit le quotidien national.

Pour L’As écrit, le Sénégal assure donc l’essentiel qui est la qualification au dernier tour des éliminatoires de la coupe du monde 2018.

Mais pour le jeu, ’’il faudra encore attendre’’, note le journal en soulignant que le Sénégal sera au prochain tour dans l’une des 5 poules de 4 équipes les meilleures nations africaines de football du moment.

’’Trois zéros et des doutes’’, signale L’Observateur qui, dans son analyse du match, a décelé ’’un jeu décousu et une défense encore fébrile’’

’’Au tour suivant, le dernier qui conduit au mondial 2018, il s’agira de s’extirper d’un bourbier plus compliqué, sortir unique leader d’un groupe de quatre équipes d’un niveau largement supérieur. Et ça, c’est une autre paire de manches’’, souligne le journal.

Conscient des failles de son équipe notamment dans le secteur défensif, Aliou Cissé, l’entraîneur du Sénégal déclare dans Sud Quotidien : ’’Pour exister en Afrique, il faut que ces joueurs soient beaucoup plus costauds défensivement’’.

’’J’espère que le Sénégal jouera un jour un football qui pétille. Je suis désolé pour le spectacle. Ce qui était important pour nous c’était de gagner et d’aller à l’étape suivante’’, a-t-il conclu.

La traque des présumés terroristes au Sénégal est un autre sujet abordé par les journaux. ’’La razzia continue chez les imams’’, affiche à sa Une Wal fadjri, en relatant que Leyti Niang soupçonné de ’’liaisons dangereuses’’ a été confié au doyen des juges qui devra lui notifier les chefs d’inculpation retenus contre lui.

L’homme a été arrêté à Rosso, à la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie par les éléments de la Brigade d’intervention polyvalente (BIP). Il est présenté comme un bras droit de Makhtar Diokhané (présumé terroriste arrêté au Niger) et est accusé d’appartenance à un groupe terroriste, renseigne le journal.

Arrêté pour terrorisme et placé sous mandat de dépôt, Leyti Niang rejoint Imam Ndao, selon Enquête qui précise qu’il est accusé d’être le bras droit de Makhtar Diokhané arrêté au Niger alors qu’il voulait rejoindre Bokko Haram.

Leyti Niang a été déféré et placé sous mandat de dépôt, pour appartenance à une association terroriste et mis à la disposition du juge du premier cabinet d’instruction qui va ouvrir une information judiciaire pour des investigations plus approfondies, écrit Enquête.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15