ACTUALITE

REVUE DE PRESSE LES JOURNAUX ANTICIPENT SUR LA DÉCLARATION DU PRÉSIDENT SALL SUR LA RÉFORME CONSTITUTIONNELLE

  • Date: 16 février 2016

Dakar, 16 fév (APS) – Les quotidiens parvenus mardi à l’APS s’intéressent en priorité à la déclaration que le président de la République doit faire, à partir de 20 heures, sur la réforme constitutionnelle.

« Après tout le bruit causé par le projet de réduction du mandat présidentiel, on semble arrivé au début de la fin de cette intense agitation politico-juridique, qui a secoué le landernau politique depuis des mois », note Le Témoin Quotidien.

Il rappelle que « ces derniers mois, politiciens et juristes se sont livrés des combats épiques sur l’avis du Conseil constitutionnel, qui sera dévoilé ce soir », lors d’une déclaration du président de la République, Macky Sall.

« Après l’avis du président de l’Assemblée nationale, le président de la République vient de recevoir la décision du Conseil constitutionnel relative au projet de révision de la Constitution » annoncé par Macky Sall, le 31 janvier 2015, indique Le Soleil.

« Le Sénégal, qui retient son souffle, se demande avec quelle sauce Macky Sall va mâtiner pour de bon son engagement de réduction du mandat présidentiel de sept à cinq ans. Et sceller définitivement l’organisation de la présidentielle en 2017 ou …2019 », commente Sud Quotidien.

L’Observateur fait remarquer que « Macky donne rendez-vous » à 20 heures, heure à laquelle il va s’adresser aux Sénégalais pour « édifier l’opinion sur la question de la réduction du mandat présidentiel ».

Il signale que l’avis du Conseil constitutionnel sur ce sujet est « entouré du plus grand secret par la présidence de la République ».

« C’est la fin du suspense sur la durée du mandat présidentiel. Ayant désormais les avis du président de l’Assemblée nationale et du Conseil constitutionnel, le président Macky Sall va s’adresser au peuple aujourd’hui, à 20h pour dire s’il va réduire ou non son mandat », confirme L’As.

Plusieurs journaux, parmi lesquels Le Quotidien, croient savoir que le Conseil constitutionnel serait « d’accord sur la réduction du mandat présidentiel à cinq ans, mais pas sur son application au mandat en cours ». Ce journal précise que les autres points du projet de réforme « n’ont pas fait l’objet d’objections de la part des cinq +sages+ ».

« Le Conseil constitutionnel a demandé le respect du septennat qui court jusqu’en 2019, mettant le président Macky Sall, qui tient à réduire son mandat de sept à cinq ans, devant ses responsabilités », rapporte également La Tribune.

« Macky dos au mur », titre Enquête. Il ressort de l’argumentaire des « cinq sages » que Macky Sall « a été investi et a juré, devant le Conseil constitutionnel, de faire un septennat et non un quinquennat (…) Mais la grande question est de savoir quelle sera l’attitude du président de la République », poursuit le même journal.

Le président de la République va-t-il se dédire « en respectant un avis potentiel du Conseil constitutionnel contre la non-rétroactivité de la réduction de son mandat ? » se demande Le Populaire. Une réponse à la Une de Libération. « Je vais suivre l’avis du Conseil constitutionnel », déclare Macky Sall dans des propos relayés par ce journal.

« Macky face à son destin », titre WalfQuotidien. Selon ce journal, dans tous les cas de figure, « un reniement à la parole donnée serait lourd de dangers pour l’actuel locataire du palais ».

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15