ACTUALITE

Revue de presse- les journaux évoquent l’entrée en jeu de l’armée loyaliste au Burkina Faso

  • Date: 22 septembre 2015

Les quotidiens reçus mardi à l’APS évoquent les derniers développements de la crise au Burkina Faso avec l’entrée en jeu de l’armée loyaliste qui demande aux putschistes de se rendre alors que la CEDEAO doit entériner le projet d’accord obtenu dimanche.

Selon Le Soleil : ‘’L’armée demande la reddition des putschistes’’.

Des soldats loyalistes sont entrés lundi soir dans la capitale, Ouagadougou, sans rencontrer de résistance, tandis que leurs chefs entamaient des discussions sur la reddition du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), auteur du coup d’Etat de mercredi dernier.

‘’(Le) projet (d’accord) compris’’, affiche à sa Une Le Quotidien qui signale que l’armée et le peuple ‘’se dressent’’ contre le Régiment de sécurité présidentielle (RSP).

Le journal qui avait salué la médiation entreprise sous la houlette de Macky Sall écrit : ‘’C’est un projet d’accord compris que les chefs d’Etat des pays membres de la CEDEAO vont examiner (ce mardi) dans la capitale nigériane. Abuja accueille les pays membres de l’organisation sous-régionale au moment où le général Gilbert Djendéré n’est plus en position de force au Burkina Faso’’.

Le Quotidien parle même de ‘’revers diplomatique’’ et souligne :’’Telle que la situation se présentait dans la nuit de lundi au Burkina Faso, la médiation de la CEDEAO conduite par le président Macky Sall était en train de connaître un revers cinglant’’.

Pour Walfadjri, Macky Sall ‘’laisse le chaos à Ouaga’’. Analysant les derniers développements de la crise au pays des hommes intègres, Walf écrit : ‘’Le Burkina Faso est à un pas du chaos. Après la médiation menée par Macky Sall et qui a abouti à un +projet d’accord politique+ plus que contesté, le pays est dans l’impasse (..)’’.

‘’Macky Sall qui croyait tenir un succès diplomatique a vu son projet d’accord rejeté par la majorité des Burkinabé’’, note le journal.

De quoi faire dire à La Tribune que Macky Sall ‘’s’embourbe à Ouaga’’. Selon la publication, ‘’c’est la levée de boucliers contre les médiateurs de la CEDEAO et leurs propositions relatives à ce qu’ils appellent une +sortie de crise+’’.

‘’Désavoués de toutes parts pour n’avoir pas su tenir le seul langage qui vaille, celui de la fermeté et du non-compris, Macky Sall et Yayi Boni (le chef de l’Etat du Bénin) se mettent à dos toute la société civile d’ici et d’ailleurs ainsi que le peuple burkinabé
dans sa grande majorité’’, note La Tribune.

Le journal ajoute :’’C’est un message adressé aux membres de la CEDEAO qui se réunissent ce mardi à Abuja pour cogiter sur l’avenir du Burkina Faso. Les Africains doivent oser se regarder en
face et se dire les vérités fondamentales (..)’’.

Le Populaire revient sur les conséquences des pluies tombées à Dakar lundi en titrant :’’L’enfer dakarois’’. Un bébé de 4 mois est mort noyé à Grand-Yoff, signale le journal qui fait état de routes coupées, des bouchons interminables, des dizaines de véhicules pris dans les eaux, des maisons inondées.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15