ACTUALITE

REVUE DE PRESSE LES SUITES JUDICIAIRES DES VIOLENCES AU PS AU MENU

  • Date: 10 mars 2016

Dakar, 10 mars (APS) – Les quotidiens reçus jeudi à l’APS se font écho des suites judiciaires des violences qui ont émaillé, le week-end dernier, la réunion du bureau politique du Parti socialiste (PS) et l’organisation du référendum du 20 mars.

La réunion des Socialistes a été émaillée d’actes de violences qui auraient été orchestrés par des militants hostiles au Secrétaire général du PS, Ousmane Tanor Dieng. Ces militants seraient également partisans du « Non » au référendum.

« Violences à la Maison du Parti, le PS traque les +criminels+ et les instigateurs », selon Le Populaire qui note que le Secrétariat exécutif national du Parti qui s’est réuni mercredi pour « examiner » les évènements du week-end ont décidé de porter plainte contre X.

Une commission d’enquête sera également mise en place « pour entendre les uns et les autres avant de prendre les sanctions qui sont à la hauteur des délits commis », selon le porte-parole du PS, Abdoulaye Wilane.

L’As parle de « chasse aux sorcières » et signale que le Secrétaire général du PS, Ousmane Tanor Dieng « préconise des sanctions judiciaires et politiques contre les auteurs et les commanditaires » des actes de violences notées à la réunion du bureau politique.

Pour Enquête, c’est « la traque des commanditaires ». Walfadjri croit savoir que les maires de Dakar et de la Médina, Khalifa Sall et Bamba Fall, sont « dans le viseur de Tanor ». Ces deux responsables socialistes ont appelé à voter « Non » au référendum du 20 mars alors que le mot d’ordre du PS est « Oui ».

Au sujet du matériel électoral et de la publicité pour le référendum, Le Quotidien titre : « Abdoulaye Daouada Diallo affiche ses bulletins ».

Le journal fait allusion aux affiches en faveur du « Oui » qui apparaissent un peu partout dans la capitale sénégalaise.

’’La campagne pour le référendum n’a pas encore officiellement démarré, mais des affiches électorales apparaissent déjà en grand format à Dakar. Cela ne semble nullement choquer le ministre de l’Intérieur », écrit le journal.

Concernant le choix des couleurs, noire pour le « Oui » et rose pour
le « Non », Abdoulaye Daouda Diallo a affirmé qu’ »il n y a aucun risque de confusion au moment de procéder au vote », selon toujours Le Quotidien.

S’agissant du référendum toujours, Le Témoin quotidien se fait écho de l’appel de Karim Wade depuis sa cellule de Rebeuss. « Karim Wade appelle à voter Non », titre le journal.

Dans un entretien avec Dubai tv reprise par L’Observateur, Macky Sall, au sujet du référendum, rappelle que « le premier engagement, c’était le retour définitif au quinquennat ». « Si le référendum (….) ne réussit pas, nous allons rester dans le septennat », affirme t-il.

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15