Accueil / ACTUALITES / Rewmi : Awa Guèye Kébé sur le départ…

Rewmi : Awa Guèye Kébé sur le départ…

Awa Guèye Kébé, serait-elle sur le point de lâcher ses frères de «Rewmi» ? La question trouve son sens eu égard aux absences répétées de la vice-présidente du parti de l’édile de Thiès. Hier encore, Awa Guèye Kébé a brillé de par son absence à la rencontre du secrétariat national de sa formation. Toutefois, ses camarades ne s’alarment pas et concluent à une « simple intox’».

Source : L’Observateur

Source : L’Observateur
Les absences en série de la vice-présidente de « Rewmi » aux activités de son parti continuent de susciter des interrogations. Soupçonnée de vouloir rejoindre la grande famille libérale du Parti démocratique sénégalais, l’amazone du parti d’ Idrissa Seck continue de snober ses camarades de parti. Hier encore, Mme Kébé a brillé de par son absence à la rencontre du secrétariat national de sa formation politique. Au moment où les langues se délient sur son éventuel retour à la grande famille libérale : le parti démocratique sénégalais. Et, sur les rumeurs de son éventuel départ de «Rewmi» le porte-parole du parti du maire de Thiès, Omar Sarr n’avance pas trop dans les explications. «Tout ce que je peux dire, c’est que la vice-présidente de notre parti, Awa Guèye Kébé a bel et bien été informée et convoquée à cette réunion (la rencontre d’hier, ndlr). Maintenant, elle peut avoir de bonnes raisons de ne pas venir, il n’y a pas à s’alarmer. Il faut positiver les choses, tout en sachant que chacun peut avoir des raisons de famille. De toute façon, en politique, chacun entre librement et en sort librement. Parler d’un départ de Mme Awa Guèye Kébé, je pense que cela relève de l’intoxication et, l’avenir nous édifiera». Parlant du voyage du leader de «Rewmi» en France, Omar Sarr trouve que certains ont tort d’apparenter ce voyage à un exil. «C’est le leader politique qui voyage le moins et, il est normal qu’il se rende en France voir sa famille. D’ailleurs, il (Idrissa Seck) sera bientôt de retour », annonce le porte-parole des « oranges». Sur la question du boycott des joutes électorales de juin prochain, décidé par l’opposition dite significative, le parti de Idy «marque sa totale adhésion au boycott des prochaines élections législatives, décidé par l’opposition la plus significative du Sénégal et approuve le projet de plan d’actions élaboré à cet effet par le «Front Siggil Sénégal».

À voir aussi

Le communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 21 février 2018

Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 21 février à 11 …

les enseignants invités à suspendre la grève pour donner une chance aux négociations

Diamé Sène, conseiller en éducation et formation du président de la République, a appelé mercredi …