Accueil / ACTUALITES / Rewmi : un groupe décide d’ « enlever » Idrissa Seck de la direction du parti

Rewmi : un groupe décide d’ « enlever » Idrissa Seck de la direction du parti

Le député Oumar Sarr, l’un des responsables de « Rewmi », a fait part samedi de la décision d’un « groupe » déterminé à « enlever » l’ancien Premier ministre Idrissa Seck de la direction de ce parti d’opposition.

M. Sarr a dit à la Radio futurs médias (RFM) qu’il fait partie d’un « groupe qui va refonder notre parti sur de nouvelles bases » et le « remettre sur les rails ».

« Le parti est à la dérive et ses rangs se dégarnissent », a-t-il soutenu, faisant part de la volonté d’une partie des dirigeants de « Rewmi » d' »enlever totalement [Idrissa Seck] de la direction du parti ».

« La manière dont il gère +Rewmi+ n’est pas digne du parti », a argué Oumar Sarr. Il accuse l’ancien Premier ministre de promouvoir une « gestion +patrimoniale+ » à la tête de cette formation.

Ce professeur d’anglais, ancien président du conseil régional de Diourbel (centre), est considéré par les observateurs comme l’un des plus proches d’Idrissa Seck.

Avec ce dernier, il a quitté le Parti démocratique sénégalais (PDS) après l’incarcération, pendant sept mois, en 2005, de l’ex-chef du gouvernement.

Oumar Sarr n’est plus membre du parti, selon Thierno Bocoum, un autre député de « Rewmi ». « Oumar Sarr a quitté +Rewmi+ depuis octobre dernier », a-t-il dit à la RFM.

Ce parti créé en 2006 a notamment disputé les élections présidentielles de 2007 et 2012, sous la direction d’Idrissa Seck.

Battu comme 10 autres candidats en 2007, M. Seck soutiendra la candidature de Macky Sall au second tour de la présidentielle de 2012, après son élimination au premier tour.

Le parti s’est ensuite brouillé avec l’Alliance pour la République (APR) de Macky Sall et a quitté la majorité présidentielle, son leader, Idrissa Seck, s’affichant comme l’un des principaux leaders de l’opposition actuelle.

Pape Diouf et Oumar Guèye, ses deux représentants au gouvernement nommé par M. Sall, ont préféré rester dans la majorité présidentielle.

M. Diouf a par la suite été limogé du gouvernement, tandis que M. Guèye dirige encore le département de la Pêche et de l’Economie maritime, un secteur vital de l’économie sénégalaise.

APS

À voir aussi

GO- La Saint-Valentin de Fillon

Ouvrez les portiques de sécurité. Même s’il a de petits ennuis, François compte bien passer …