Accueil / ACTUALITES / RIDAA 2016 : le MDES et le Cabinet Lazareff diagnostiquent les maux de l’économie africaine

RIDAA 2016 : le MDES et le Cabinet Lazareff diagnostiquent les maux de l’économie africaine

Les RIDAA sont organisées chaque année pour permettre aux professionnels et experts des affaires en Afrique d’échanger, de partager sur les bonnes pratiques des affaires et de réfléchir aux solutions permettant de développer durablement le continent. Cette année, le Cabinet LAZAREEF LE BARS qui est l’initiateur d’un tel concept a choisi le Sénégal. Cette présente édition, quatrième du genre sera organisée en partenariat avec le Mouvement des entreprises du Sénégal (MEDS).

Après la Côte d’Ivoire, l’île Maurice et la France, c’est le Sénégal qui est ainsi choisi par le Cabinet Lazareff Le Bars de France pour accueillir la quatrième édition des rencontres internationales du droit des affaires en Afrique. Prévue ce jeudi sous la présidence effective du ministre de la justice, cette rencontre sera l’occasion de trouver des solutions à certains facteurs qui constituent un frein au développement du continent. Continent fragmenté, l’Afrique est constituée de pays dont les marchés nationaux limitent la réalisation d’économies d’échelle permettant une croissance robuste et équitable pour créer des emplois durables. Alors que l’intégration économique, qui favorise la libre circulation des biens, des services, des personnes et des capitaux entre les marchés nationaux est essentielle à la croissance, la création d’emplois et, d’une manière générale, pour assurer le progrès économique du continent. Aux côtés des enjeux de l’intégration se manifestent ceux d’une régulation. Une régulation efficace suppose un corpus de règles cohérentes ainsi que des institutions disposant de la légitimité et de l’autorité nécessaires pour s’imposer. Pour trouver des solutions à ces problèmes, le Cabinet Lazareff a choisi comme partenaire le Mouvement des entreprises du Sénégal. Fort de son expérience et de son expertise, le MEDS va contribuer à la réalisation de l’objectif des Ridaa qui est entre autres, le fait d’apporter un éclairage à la fois opérationnel et pratique aux acteurs du commerce mondial, africains et internationaux.

Omar Ndiaye

Share This:

À voir aussi

CLASSEMENT MONDIALE DE LA LIBERTE DE LA PRESSE DE RSF: Le Sénégal gagne 7 places

Le rapport du classement  de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF) …