Accueil / SOCIETE / Rififi entre la communauté mouride et le maire de Ouakam Samba Bathily refuse une autorisation de construire à Serigne Cheikh

Rififi entre la communauté mouride et le maire de Ouakam Samba Bathily refuse une autorisation de construire à Serigne Cheikh

L’homme d’affaire et non moins talibé mouride, Cheikh Amar, a dédié une partie d’une Cité sise à Ouakam, à Serigne Cheikh, fils de Serigne Saliou Mbacké. Ce dernier a ainsi projeté d’y construire une mosquée et un Daara moderne, avec l’appui de la communauté mouride qui devait constituer l’essentiel de la main-d’œuvre pour une exécution rapide des travaux. Le Cheikh, très satisfait, avait même félicité le généreux donneur sur un site aussi convoité.

Ainsi, aussi bien le cadastre que les services du domaine avaient délivré les papiers nécessaires. Toutes les formalités administratives afférentes avaient été effectuées. Malheureusement, le projet est actuellement bloqué par le refus du maire de Ouakam, Samba Bathily Diallo, localité où se trouve le site, de signer l’autorisation de construire. Du côté des ayants-droit, on ne comprend pas ce blocage dont ils disent ne pas connaitre les motifs. Ils pointent du doigt d’ailleurs certaines hautes personnalités qui seraient derrière cette manœuvre du maire.

On imagine alors aisément le courroux de la communauté mouride. D’ailleurs, Leeral Askan wi qui a suivi de près cette affaire, dit ‘’mettre en garde Samba Bathily sur le fait qu’il doit prendre toutes les dispositions afin que les autorisations nécessaires soient délivrées’’. Car, estime Omar Faye, ‘’le fait de refuser l’autorisation est un acte de défiance et d’hostilité envers la communauté mouride qui ne manquera pas, si rien n’est fait, de prendre ses responsabilités pour que les constructions démarrent’’. Il dit ne pas comprendre ‘’qu’à chaque fois qu’il y a un projet utile pour la communauté, les maires observent une certaine lenteur pour le démarrage des travaux’’.

La mise en garde est aussi adressée aux personnalités tapies dans l’ombre et qui obstruent le projet, car la zone est très convoitée.

Khady T. Coly

À voir aussi

Les jeunes pharmaciens se penchent sur l’employabilité pharmaceutique

L’Union des Jeunes Pharmaciens du Sénégal (ujps) a organisé, ce samedi, son assemblée générale. Lors …

Enfants non déclarés : La COSYDEP lance  »Nijayu gox »

L’antenne régionale de la Cosydep, animée par sa coordonnatrice Marth Khady Diallo, a déroulé ses …