téléchargement (11)

RIO 2016 Le Sénégal espère une médaille avec Youssou Diouf

Le Sénégal espère une médaille olympique lors des prochains jeux paralympiques de Rio avec l’athlète Youssou Diouf a soutenu, mardi à Dakar, le président du Comité national provisoire (CNP) de Handisport, Santhi Agne.

« Youssou Diouf est quatrième mondial en lancer de javelot F 57 et il s’entraîne comme une mule pour s’améliorer. Nous espérons avec lui obtenir une médaille si tout se passe bien », a dit Santhi Agne en marge de la conférence de presse annonçant la finale du handibasket, hier, à Marius Ndiaye. « Youssou Diouf s’est beaucoup amélioré et pour la première fois le Sénégal a obtenu une place aux Jeux paralympiques avec une qualification acquise sur le terrain », s’est réjouie le président du Handisport qui présentera deux athlètes aux jeux paralympiques de Rio.
Le Sénégal sera représenté à ces jeux par Youssou Diouf, recordman d’Afrique du javelot en catégorie F 57 et Dague Diop, invitée sur Wild Card « sur la base de ses performances réalisées en compétitions africaines », a précisé M. Agne.

Parlant de l’athlète, actuellement en préparation en Italie dans le cadre de l’accord de coopération qui lie le comité olympique sénégalais à celui de l’Italie, Santhi Agne a souligné que « la différence des conditions de préparation explique les performances de l’athlète sénégalais sur les dernières années ». Youssou Diouf a effectivement progressé de 5 m, passant de 35, 40 m obtenus en Italie à 41,20 m le 5 mai dernier.
Entre temps, il avait remporté, aux Jeux africains, la médaille d’or avec un jet de 40, 24 m constituant le record d’Afrique. « Nous lui avons inculqué les rudiments ici au Sénégal mais les conditions en Europe ont influé sur son développement », a souligné M. Agne.
« Même le fauteuil avec lequel il lance est différent », a expliqué Santhi Agne qui a justifié le changement de discipline des athlètes du Handisport qualifiés par ce manqué de moyens matériels.
« Nous avons fait le choix de les faire changer de discipline avec les lancers parce que les moyens ne sont pas disponibles. Un fauteuil coûte au bas mot 5 millions et il faut le changer tous les deux ans pour être efficace en course », a dit Santhi Agne. C’est cela qui explique le recul noté en compétition internationale où « on ne voyait même pas nos adversaires », a justifié le président de Handisport.
« Dague Diop et Youssou Diouf étaient tous les deux alignés en course avec fauteuil mais ont désormais changé et performent respectivement aux lancers de disque et javelot pour Dague et au Javelot pour Youssou Diouf », a ajouté Santhi Agne.

Georges Emmanuel Ndiaye avec Aps

Voir aussi

FOOT – TOURNOI DE DOHA Les juniors du Sénégal en finale

 L’équipe du Sénégal des moins de 20 ans s’est qualifiée hier pour la finale du …