Accueil / International / Rohingyas: les contours de l’accord de rapatriement en Birmanie restent flous

Rohingyas: les contours de l’accord de rapatriement en Birmanie restent flous

D’ici deux mois, les premiers réfugiés rohingyas pourront commencer à rentrer en Birmanie, comme l’a annoncé le Bangladesh après des discussions avec la dirigeante birmane, Aung San Suu Kyi. Les deux pays ont trouvé un accord jeudi 23 novembre pour faire face à la fuite de plus de 620 000 musulmans depuis le mois d’août dernier.

 

Pour l’instant, peu d’éléments sur cet accord ont filtré, mais on sait tout de même que le retour des réfugiés se fera sur la base d’un ancien accord de rapatriement entre la Birmanie et le Bangladesh.

Daté de 1992, il avait suivi là aussi un exode de cette minorité musulmane. Pour revenir, les Rohingyas devaient alors présenter des documents de résidence en Birmanie, ce que peu d’entre eux avaient. Aujourd’hui, le problème reste le même puisque la grande majorité des réfugiés n’ont soit pas de papiers, soit les ont laissés derrière eux dans des villages détruits par le feu.

De plus, il y a quelques jours, le chef de l’armée n’a pas dit la même chose que le gouvernement birman sur les critères de retour. En effet, il a déclaré qu’il se ferait aussi sur la base de la loi sur la citoyenneté, mais ce texte a retiré la nationalité birmane aux Rohingyas il y a plus de 30 ans.

L’inquiétude demeure toujours sur la situation des Rohingyas une fois rentrés en Birmanie. Jeudi, les deux pays n’ont pas précisé comment aller s’organiser ce retour. Reste à savoir aussi combien de Rohingyas, qui se trouvent en ce moment dans les camps au Bangladesh, voudront rentrer dans l’Etat d’Arakan après avoir subi des violences de la part de l’armée et de nombreuses discriminations.

En tout cas, cette annonce intervient alors que la Birmanie est sous pression de la communauté internationale. Le Bangladesh, lui, veut à tout prix trouver une solution pour que les réfugiés ne restent pas à sa frontière sur le long terme. Et ce, à quelques jours de la visite du Pape François dans les deux pays.

À voir aussi

Des maillots de la Colombie imprégnés de cocaïne saisis

Le football n’attire pas seulement des passionnés au Mondial : il y aussi des trafiquants …

60 millions dollars disparaissent au Liberia

Des billets de banque d’une valeur de 60 millions de dollars disparaissent mystérieusement. Le gouvernement …