Accueil / Education / « La route des puits » : Une école exemplaire

« La route des puits » : Une école exemplaire

Le Soleil- A l’école élémentaire « La route des puits » située dans l’Ief (Inspection de l’éducation et de la formation) de Grand-Dakar, le décor est tout autre. Ici, l’école est équipée de deux blocs d’hygiène de sept cabines chacun. Les toilettes des filles sont séparées de celles des garçons. Des infrastructures offertes par un partenaire de l’académie de Dakar, à travers le programme «Eau, Hygiène,Assainissement».

Pour sécuriser et entretenir ces toilettes, une femme de charge et une équipe de femmes ont été recrutées. Elles sont toutes prises en charge par la mairie de Grand- Dakar. Les produits d’entretien sont également disponibles en permanence pour rendre constamment propres et accessibles les toilettes. Dans cet établissement, le gaspillage d’eau est sévèrement sanctionné. Chaque élève dispose d’un gobelet ou d’une bouteille  individuelle dont il se sert pour se désaltérer. Pourtant, il y a quelques années, cette école faisait partie des établissements les plus sales de Dakar. On y déposait des carasses de bêtes et autres restants de butins d’agresseurs ou de voleurs. Elle servait aussi de refuge aux malfaiteurs. D’où son surnom « Ecole « mbalite » », c’est-à-dire « Ecole dépotoir d’ordures ».

Aujourd’hui, l’école « La route des puits » a complètement changé de visage grâce à l’engagement et à la détermination de l’équipe pédagogique et à l’implication du Conseil municipal.
D’ailleurs, d’une manière générale, aussi bien l’administration, le gouvernement scolaire, le comité de gestion de l’école, les collectivités locales doivent veiller à ce que l’école reste un cadre constamment propre, accueillant et favorable à l’épanouissement des apprenants.

P. C. NGOM

À voir aussi

Vol de la bourse des étudiants : Les curiosités d’une affaire troublante

Malgré l’arrestation rapide de deux suspects, l’affaire du vol à la régie de paiement des …

Année scolaire 2016/2017- chute des taux de réussite, déficit des intrants de qualité, fuites et fraudes… Radioscopie d’une école en déperdition

L’année scolaire 2016/2017 a été relativement stable, sans perturbations récurrentes. Cela devrait être une année …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *