Accueil / ACTUALITES / Rubrique Kognbi:infos en vrac… Balla Gaye en vedette à Kolda…

Rubrique Kognbi:infos en vrac… Balla Gaye en vedette à Kolda…

Balla Gaye en vedette à Kolda

Après Ziguinchor, la « Caravane de la paix » s’est ébranlée, lundi 12 septembre, pour Kolda où Balla Gaye 2 a eu droit à tous les honneurs. Des jeunes, pieds et torse nus, ont encadré le convoi, au pas de course, de l’entrée de la ville à la Gouvernance. Les gendarmes étaient obligés d’intervenir pour créer un passage au chef de file de l’école de lutte Balla Gaye. Jusqu’à l’arrivée à la Gouvernance où la Caravane a été reçue par le locataire des lieux et le Préfet. Les autorités coutumières et religieuses n’ont pas été en reste. Prenant la parole, Double Less a encore lancé un message pour la paix en Casamance. Mais, le père de Balla Gaye 2 n’a pas manqué, une fois de plus, de solliciter des prières pour la victoire de son fils sur Yékini. Il a également souligné que les propos de l’enfant de Joal l’ont profondément atteint. « Yékini a dit que les Casamançais ne savent rien et ne pourront rien contre lui », soutient-il. C’est ce qu’on appelle «mettre la pression» sur son adversaire…

Meissa Ndiaye

Pour donner une victoire écrasante à Me Wade en 2012, le sénateur Meissa Ndiaye multiplie des audiences, dans le cadre de la massification du Pds. Hier, c’était au tour des commerçantes et commerçants de Sandaga de lui témoigner leur gratitude pour tout ce qu’il fait pour la réélection de Me Wade. La rencontre qui a eu pour cadre la salle du sénat annexe a permis à ces commerçants dirigés par Moussa Thiam, Meissa Cissé, El Hadji Samba Kane, Astou Ndiaye, pour ne citer que ceux-là, de louer les mérites de Me Wade en qui, ils trouvent le candidat idéal pour le Sénégal. Aussi, ont-ils promis de réélire massivement Me Wade, en 2012, pour qu’il poursuive ses grands chantiers. Confiants, ils ont promis à Meissa Ndiaye de ne ménager aucun effort pour le triomphe du Pds. «Dites à Wade de dormir tranquille car, avec nos bases très solides, nous lui donnerons la majorité requise pour sortir vainqueur, dés le premier tour», a rassuré Moussa Thiam. Même son de cloche pour Astou Ndiaye, la représentante des femmes. «Depuis notre tendre enfance, nous ne connaissons que le Pds. C’est en ce sens que nous nous réjouissons de l’acte de Meissa Ndiaye qui épaule, tous les jours que Dieu fait, Me Wade, dans sa mission.

Doléances

Restons avec les libéraux. Après avoir énuméré et apprécié les réalisations du chef de l’Etat, les commerçantes et commerçants de Sandaga ont étalé leurs doléances. Ils demandent au Sénateur d’être leur interlocuteur auprès de Me Wade. Ainsi, pour Meissa Ndiaye, les commerçantes et les commerçants de Sandaga doivent bénéficier, au même titre que les autres Sénégalais, des largesses du chef de l’Etat qu’ils ont élu 2000 et réélu en 2007. A savoir bénéficier de billets pour le pèlerinage aux lieux saints de l’Islam, de «soukarou Koor» mais surtout d’une mutuelle d’épargne et de crédit. En guise de réponse, le sénateur qui trouve en ces Sénégalais des patriotes qui ne connaissent que le travail, comme le veut le chef de l’Etat, Me Wade. C’est en ce sens qu’il dit prendre avec beaucoup d’attention et de considération les doléances de ces militants libéraux. D’ailleurs, il a promis une autre rencontre entre ces commerçants et le patron des libéraux de Dakar, Pape Diop, dés son retour au bercail.

Plainte

Le site leral.net a publié hier, mardi 13 septembre, un article intitulé «Audience Madické Niang/Sidyl Lamine Niasse: Le patron du groupe Walfadjri aurait demandé une somme de 900 millions pour soutenir la candidature de Wade en 2012». La réponse du mollah de Khar Yalla n’a pas tardé. «Il s’agit d’informations fausses et diffamantes. J’ai saisi mes avocats pour qu’une suite judiciaire soit donnée à cette affaire», déclare-t-il. Avant d’ajouter: «le 6 septembre, le même site avait annoncé la rencontre que j’ai eue avec M. Madické Niang, avec des insinuations qui m’avaient amené à faire une précision. Cette fois, il appartiendra à la justice d’établir la vérité des faits. Je reste attaché à la confraternité et me fais toujours violence pour saisir la justice, en pareilles circonstances, mais je suis déterminé à ne pas laisser passer de telles atteintes à mon honneur».

Wikileaks

Karim Wade arrêté au Maroc: Le câble de Wikileaks circulait dans les salles de rédaction depuis décembre 2010. Selon politicosn.com, le câble de Wikileaks parlant de l’arrestation de Karim Wade pour trafic de drogue existe depuis bientôt un an. Fin décembre, des officiels sénégalais avaient déjà mis la main sur le document. L’affaire a été discutée et débattue dans les salons des pontes du régime. Début juillet, le quotidien L’Observateur a eu le câble mais, son directeur de publication, faute d’éléments authentiques, n’a pas voulu le divulguer. En réalité, de nombreux journalistes sénégalais ont pu entrer en possession de l’info et du câble mais, ont hésité à franchir le rubicon. Finalement, c’est le courageux journal Le Quotidien qui a mis la bombe.

Elèves voilées

Le Ministre de l’Education chargé de l’Enseignement préscolaire, de l’Elémentaire et du Moyen a réagi, hier, sur les ondes de quelques radios de la place pour préciser que le renvoi d’une vingtaine d’élève du collège Hyacinthe Thiandoum, comme de toute autre école, privée, laïque, confessionnelle, pour port d’habit montrant son appartenance religieuse, est interdit.

Pour Kalidou Diallo, c’est un principe que doit respecter tout règlement intérieur d’une école. D’ailleurs, il précise que ce n’est pas la première fois et des discussions ont permis toujours de dépasser ces contradictions.

Le Ministre parle de décisions prises, en général, sans une discussion préalable avec le Clergé.

Démission

La révélation de WikiLeaks concernant l’arrestation de Karim Wade en 2009 au Maroc pour possession de drogue ne laisse pas indifférent le mouvement Conscience citoyenne. En effet, son président, Malick Mbaye qui s’est prononcé, hier, sur les ondes des radios, a qualifié de «graves» les faits, avant d’indiquer qu’ils ne s’adressent pas à un citoyen lambda mais à un Ministre d’Etat, fils de président, qui plus est, a la charge de la Coopération Internationale. Selon lui, ce qui est grave, c’est qu’on dirait qu’il y a deux catégories de citoyens. Il y a de jeunes sénégalais qui ont été pris avec 250 grammes de chanvre indiens et qui, aujourd’hui, purgent une peine de 6 mois à deux ans dans les prisons. Figurez-vous également que des gens pris sous le coup de la loi Latif Guèye, vont purger 10 ans. Donc, dit-il, «quand d’aussi graves révélations ou accusations sont faites sur une personnalité de l’Etat du Sénégal, ce qui sécurise et rassure les citoyens c’est que celui-là puisse faire preuve de magnanimité, de générosité et qu’il puisse se mettre à la disposition de la justice». Pour dire tout simplement que Karim Wade doit démissionner.

Eaux usées

Les populations de la cité Fayçal ne sont pas du tout contentes des autorités de l’Onas. En effet, la station de pompage sise au croisement de Cambérène étant tombée en panne, les eaux usées ont envahi l’Autoroute à Péage. Et pour trouver une solution à ce problème, les autorités administratives ne sont pas allées chercher loin. Elles ont tout simplement creusé un canal de circonstance pour évacuer les eaux usées au niveau du lac qui est contigu à la cité Fayçal. Sachant qu’il peut déborder à tout moment, les riverains ne veulent attendre d’être envahis par les eaux pour parler. Ils ont déjà commencé à râler.

Rewmi quotidien


À voir aussi

Fin de la pénurie d’eau : Novembre, la nouvelle date de Mansour Faye

La pénurie d’eau à Dakar et sa banlieue ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir. …

Ziguinchor : Le  PM annonce la construction d’un marché sous-régional

Le Premier ministre était hier au chevet des sinistrés de l’incendie du marché Tilène de …