Accueil / ACTUALITES / Rubrique Kognbi:infos en vrac

Rubrique Kognbi:infos en vrac

Aminata Tall

Dans un communiqué parvenu à note rédaction, Aminata Tall, ancienne secrétaire générale de la présidence de la République et dissidente du Parti démocratique sénégalais (Pds), annonce l’organisation de sa rentrée politique dimanche, à Dakar. Le document précise qu’à cette occasion, Mme Tall rencontre ses partisans à 14 h 30, dans la salle de conférence de l’Unité africaine du CICES. «L’événement va réunir des milliers de personnes en provenance de plusieurs localités du pays», lit-on dans le texte.



Tribunal

Les tribunaux sont aujourd’hui un lieu de plaisir pour certains. La preuve, hier, lors de l’audience des flagrants délits, un fait inédit s’est passé (à 11heures 29). Un garçon d’une vingtaine d’année, à la quête de plaisir, à frotté son sexe sur le corps d’une dame de moins de quarante ans avant de prendre la fuite. Le chasseur de plaisir a été tourmenté par les regards désapprobateurs des hommes qui étaient au bord des escaliers du tribunal. Heureusement que les juges étaient sur un dossier très sensible, raison pour laquelle, ils n’étaient pas informés de cette affaire.



Y en a mare


Le mouvement Y en a marre organise une réunion générale, le 18 Septembre 2011, au Relai, à partir de 9H. Cette rencontre avec tous les esprits de toutes les localités du pays est un moment de partage entre « Y en a marristes » sur le programme « Daas Fanaanal » et les grandes orientations du mouvement. Ce sera une occasion de valider les programmes retenus en perspective des élections et du combat de Y en a marre pour le respect de la constitution. A la suite de cette importante réunion, le mouvement donnera un point de presse.

Factures brûlées

Plusieurs centaines de personnes, la plupart des artisans, ont manifesté, ce vendredi matin, à Thiès, pour protester contre les coupures d’électricité. Les manifestants ont brûlé leurs factures devant le bureau régional de la Senelec, pour exprimer leur colère. «Nous en avons assez de ces coupures d’électricité. La Senelec n’est là que pour facturer les gens. Avant de facturer, il faut d’abord fournir l’électricité», a déclaré un des manifestants interrogé par le correspondant de la Rfm. «Vous avez vu la mobilisation, ce sont des gens de divers métiers, diverses activités, de tous les marchés de la ville qui se sont réunis aujourd’hui pour dire leur ras-le-bol. Et nous mettons en garde la Senelec. Qu’elle n’essaie pas de nous priver d’électricité. D’ailleurs, nous n’en avons même pas», a ajouté Ndiaga, un manifestant très en colère.



Serigne Mansour Sy Djamil


Le mouvement citoyen pour la refondation nationale procède, aujourd’hui, à une réunion constitutive suivie d’un point de presse. Ce mouvement qui a vu le jour le 08 avril 2010 est dirigé par Serigne Mansour Sy Djamil , comme note le communique et « inscrit son action dans la dynamique des Assises Nationales. L’évolution récente de la situation de notre pays nous fixe comme impératif catégorique de participer à la construction d’un large rassemblement de toutes celles et ceux qui œuvrent pour un Sénégal meilleur. »

Observation



Dans l’affaire «faux et usage de faux » à laquelle, il était cité dans notre parution du 05 septembre 2011, Alcaly Cissé tient à faire préciser qu’il a acquis, à titre de vente et en bonne et due forme, le bail portant sur la parcelle de terrain d’une superficie de 300 M2 au prix de 25 millions F Cfa format le lot N°09, à distraire du titre foncier 13. 636/GRD, appartement à l’Etat du Sénégal et situé dans le plan de lotissement de Yoff Diamalaye. Selon toujours M. Cissé, le droit au bail N°01940 du 19 décembre 2007, dûment enregistré et approuvé par les autorités compétentes, lui a été cédé sur autorisation du chef du bureau des Domaines de Ngor Almadies et Dakar, délivrée le 20 avril 2010 sous le numéro OOO.11.16/DGI D/DEDT/BD. C’est en ce sens qu’il a laissé entendre qu’il n’a, en conséquence, commis aucun faux, n’a pas usé de faux, n’a participé à aucune escroquerie et n’occupe pas non plus un terrain appartenant à autrui. Parce qu’il est d’avis que les héritiers de feu Talla Diagne, dont on dit qu’ils sont propriétaires, n’ont produit aucun titre de propriété, mais seulement une réquisition d’immatriculation datée du 21 avril 1951, non suivie d’effet. Contrairement à certaines rumeurs, Alcaly Cissé informe qu’il est libre comme le vent. Car, dit-il, «il n’a jamais été en garde à vue ni détenu, même à titre provisoire.

Wiki Leaks: Plus de bombes sénégalaises dans les câbles américains

Alors que la panique semble s’être emparée des officiels sénégalais, politicosn.com est en mesure d’affirmer que le reste de centaines de câbles de diplomatie américaine ne contient plus de quoi fouetter vraiment un chat. En effet, les informations transmis au Département d’Etat par l’ambassade de Dakar ne contiennent souvent que des généralités. Et 70% des rapports ne sont pas classés confidentiels. Il faut dire aussi que Karim Wade est véritablement la seule personnalité sénégalaise à être citée en de mauvais termes par les diplomates américains dans les différents câbles.

Cadres libéraux

La Fédération nationale des cadres libéraux (FNCL) du Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir) dénonce ‘’un grotesque complot international’’ ourdi contre son secrétaire général national Abdoulaye Wade, en réaction aux révélations de Robert Bourgi. Pour la FNCL, les motivations de ce complot sont électoralistes, aussi bien en France qu’au Sénégal. «Cette volonté de masquer à la face du monde les résultats exceptionnels obtenus dans la conduite de notre pays vers l’émergence économique (…) n’altérera en rien la marche irréversible vers le plébiscite que le peuple sénégalais souverain accordera au président Abdoulaye Wade (…)’’, selon la même source. En outre, mentionne le communiqué, la FNCL regrette ‘’les propos foncièrement diffamatoires et calomnieux portés à l’encontre de compatriotes dont l’honorabilité et l’engagement pour les valeurs de démocratie, de dignité, de justice sociale et de liberté ne font l’objet d’aucune contestation, aux yeux de tous nos concitoyens de bonne foi’’. Par conséquent, la FNCL ‘’soutient sans réserve et encourage toutes initiatives, notamment de droit visant à établir la vérité des faits’’.

Prière en mer

La communauté mouride de Mbour prépare sa 13ème édition de la prière en mer de Serigne Touba, fondateur du mouridisme, prévue le 21 septembre de chaque année, ont annoncé à la presse, hier, les organisateurs. « Nous sommes dans la seconde moitié du 19ème siècle, l’islam était violemment agressé par un pouvoir colonial », rappelle Alioune Maty Touré, le président de la commission des finances du « Kurel jullig geej gui », la structure chargée d’organiser la journée de commémoration de la prière. Dans sa tentative de domination, (le colonisateur) avait déstabilisé les foyers religieux, anéanti les velléités de résistance des chefs locaux ou bien exilé tous ceux qui pouvaient constituer une entrave à leur entreprise de pillage et de dilapidation des richesses africaines. »Dans ce contexte de négation des valeurs du noir, d’après M. Touré, Cheikh Ahmadou Bamba apparut « avec comme seule arme le savoir et la crainte révérencielle ». Ce qui lui a valu sa déportation au Gabon. »Sur le bateau (…) Serigne Touba, tout comme sur la terre ferme, continuait ses prières et ses dévotions, pour la grâce du Seigneur et du prophète (Psl) », a ajouté M. Touré. « C’est ce geste noble qui va être célébré le 21 septembre prochain à Mbour ». Prévue au quai de pêche de Mbour, cette commémoration de la prière en mer du fondateur du mouridisme se déroulera de huit heures à quatorze heures. Pour l’édition de cette année, d’anciens membres du « Kurel jullig geej gui », en l’occurrence, Elhadji Ibrahima Niang et Nemba Gaye Samb, tous les deux décédés, ont été désignés comme parrains.

Mahmoud Abbas

Mahmoud Abbas s’est adressé aux Palestiniens, ce vendredi 16 septembre 2011, pour préciser le sens et le but de la démarche qu’il lancera aux Nations unies, à New York, la semaine prochaine. Les Palestiniens demanderont la reconnaissance internationale de leur Etat. Une démarche rejetée par Israël et par les Etats-Unis. « Notre décision est la suivante: nous nous rendons à New York pour nous adresser au Conseil de sécurité », a annoncé officiellement le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, cet après-midi à Ramallah. Le président palestinien maintient, pour l’instant, ce qu’on pourrait appeler «le plan A»: dans une semaine exactement, il prononcera son discours à la tribune des Nations unies puis, dans la foulée, il remettra à Ban Ki-moon une demande d’adhésion du nouvel Etat de la Palestine, demande qui devra ensuite être transmise au Conseil de sécurité.

Syrte et Bani Walid

A Syrte, lieu de naissance de Kadhafi, l’Otan a commencé par bombarder des cibles militaires, selon Rfi. Puis, un convoi de 900 véhicules chargés de combattants est arrivé de Misrata, dès hier, suivi aujourd’hui par des dizaines de pick-up et par des chars, venus de l’ouest et du sud du pays. Les insurgés n’ont pas encore réussi à s’emparer de la ville, ils rencontrent l’opposition de tireurs embusqués faisant usage de mortiers et d’armes lourdes. Néanmoins, ils ont rapidement pu progresser et, certains combattants affirment que la moitié de la ville est désormais sous leur contrôle. Second front: celui ouvert dans la ville de Bani Walid, une oasis contrôlée par la puissante tribu des Warfalla, restée fidèle à Kadhafi. Un porte-parole du Conseil national de transition affirme que, là aussi, les insurgés sont entrés dans la ville, sans être en mesure de donner davantage de détails mais, en assurant que la situation serait réglée ce soir.

Rewmi quotien

À voir aussi

Sonko va déballer

S’il y a quelqu’un qui trouble présentement le sommeil des autorités étatiques, c’est bien Ousmane …

Ponctions sur les salaires: Innoncence Ntap Ndiaye applaudit IMF

La présidente du Conseil du dialogue social Mme Innocence Ntap Ndiaye donne son avis sur …