Accueil / ACTUALITES / Rupture d’insuline: La PNA dément

Rupture d’insuline: La PNA dément

La Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) dément les allégations relayées dans des médias, concernant la pénurie d’insuline pour les diabétiques dans les pharmacies et hôpitaux.

 Dr Jean Michel Dione, diabétologue à l’hôpital Saint-Jean de Dieu de Thiès, a fait cas d’une rupture d’insuline sur le marché sénégalais. Il alertait sur l’inexistence du produit pour les diabétiques depuis près de deux mois. Une déclaration que les autorités sanitaires rejettent en bloc. La directrice de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna), Dr Annette Seck Ndiaye, est montée au créneau pour démentir toute pénurie d’insuline. Et, affirme que toutes les 3 formes d’insuline sont disponibles. « Nous n’approvisionnons pas directement les pharmacies. L’insuline suit un circuit assez particulier puisque c’est la pharmacie nationale qui approvisionne les grossistes privés qui, à leur tour, approvisionnent les pharmacies privées», précise Mme Seck. Elle ajoute : «Lorsque les grossistes ont toutes les formes d’insuline, ils approvisionnent les pharmacies privées selon leur appréciation, sur l’ensemble du territoire».

Même son de cloche chez l’Association de soutien et de suivi des diabétiques (Assad). Selon son Secrétaire général permanent, Lamine Ngom, il ne peut y avoir de rupture d’insuline au motif que le stock entreposé au niveau de la pharmacie nationale permet de satisfaire les besoins des diabétiques. «Au centre de diabète, ne serait-ce que pour l’insuline nécessaire, il y a un stock de plus de 1500 flacons. S’il y avait rupture, il n’y aurait pas d’insuline dans l’hôpital », souligne Lamine Ngom, fustigeant la sortie du Dr Jean Michel Dione, diabétologue à l’hôpital Saint-Jean de Dieu de Thiès. «Sa démarche n’est pas responsable car, pour un professionnel de la santé, soutenir qu’il n’y a pas d’insuline au Sénégal, c’est dire qu’à la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna),  il n’y en a pas. Tout le monde sait que le stock est suffisant là-bas et est en souffrance. On ne peut pas comprendre que quelqu’un puisse se lever un jour et dire qu’il n’y a pas d’insuline au Sénégal sans pour autant vérifier l’information», peste-t-il. A l’en croire, depuis plus d’une dizaine d’années, il n’y a jamais eu de rupture au Sénégal. «Nous sommes le seul pays en Afrique de l’Ouest où l’insuline coute 1000 francs Cfa, parce que subventionnée annuellement à plus de 300 millions de francs Cfa par l’Etat du Sénégal.»

  1. BA

 

À voir aussi

Dengue: Aucun cas de décès confirmé

Le Directeur de la prévention a fait face à la presse, hier, pour partager sur …

Macky honoré par l’Académie d’agriculture de France

Le président Macky Sall reçoit aujourd’hui, au Palais de la république, la plus haute distinction, …