ACTUALITE

Sa demande de mise en liberté provisoire rejetée : Ama Baldé retourne à Rebeuss

  • Date: 4 juillet 2015

Sur demande du conseil du policier, l’affaire Ama Baldé a été renvoyée jusqu’au mardi 7 juillet prochain. De même, le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar a rejeté la demande de mise en liberté introduite par les avocats du lutteur de Pikine.

Initialement prévu, hier, le procès d’Ama Baldé a été renvoyé jusqu’au mardi prochain, sur demande de l’avocat de la partie civile. Me Aboubacry Barro argue vouloir prendre connaissance du dossier. «Les délits visés sont ceux d’outrage à agent et rébellion et ce sont des faits. Vous avez vu à la barre que mon client ne pouvait même pas comparaître, parce qu’il subit toujours les séquelles de sa blessure à l’épaule gauche. Il a un traumatisme et a du mal à s’expliquer. C’est pourquoi, entre autres raisons, j’ai sollicité le renvoi pour, non seulement, lui permettre de s’expliquer à la prochaine audience, mais aussi, de mieux prendre connaissance du dossier», a-t-il expliqué. Sollicitation qui n’agrée pas les avocats de la défense, selon qui, toutes les conditions sont réunies pour la tenue du procès. «Je ne sais pas quelle mouche l’a piqué pour qu’il demande le renvoi. Je suis très surpris d’entendre la partie civile expliquer sa demande par le fait qu’il veut consulter son dossier», s’est désolé Me El Hadji Diouf. Tout comme son confrère, Me Souleymane Ndéné Ndiaye, selon qui, le dossier étant en état, toutes les parties présentes et leur client ayant reconnu les faits dans le procès verbal d’enquête, rien ne s’oppose à ce que l’affaire soit jugée.

Rejet de la demande de mise en liberté provisoire

Malgré l’opposition de la défense, le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar a béni la demande formulée par l’avocat de la partie civile. L’affaire sera donc finalement jugée le mardi 7 juillet prochain. Sur ce, les avocats du lutteur de Pikine ont introduit une demande de mise en liberté provisoire pour leur client qui, de l’avis de Me Mounir Balal, est conscient de ce qu’il a fait et ne s’y essayera plus jamais. «Ama Baldé a compris ce qu’il a fait. Nous sollicitions une mise en liberté provisoire, parce que notre client prépare un combat qui doit se dérouler dans quelques jours. Il ne prendra pas la fuite. Pour preuve, il habite toujours chez sa mère à Pikine», a indiqué Me Mounir Balal, selon qui, son client attend impatiemment le procès pour dire combien il regrette son acte et présenter ses excuses à tous les Sénégalais. Invité à se prononcer sur la demande introduite par la défense, le parquet s’en est rapporté à la sagesse du tribunal. Cependant, en rendant sa décision, le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar l’a rejetée. Sur ce, Ama Baldé restera en prison en attendant son jugement, prévu le 7 juillet prochain.

Bamba Cissé : «Ama Baldé n’a jamais donné un coup de poing à un policier»

Expliquant le rejet de la demande de mise en liberté provisoire, Me Bamba Cissé, de la défense soutiendra : «il y a du monde, une foule et c’est toute cette tension là qui a fait certainement que les juges ont décidé de le maintenir, en attendant, en prison, par sagesse.» Par ailleurs, sur le certificat médical, il a jugé utile de rétablir la vérité des faits. «Il s’agit d’un certificat médical qui établit une blessure (un traumatisme de l’épaule gauche : ndlr). D’ailleurs, il est bon de rétablir dans ce sens. Parce qu’avant, on parlait de coup de poing, alors que dans le cadre du dossier, on voit autre chose. Ama Baldé n’a jamais donné un coup de poing à un policier. Il s’est agi de plusieurs policiers qui l’ont entouré et il s’est débattu. C’est la raison pour laquelle, l’un d’entre eux est blessé et le traumatisme de l’épaule est constant, ça résulte du dossier», a précisé le défenseur du lutteur qui a indiqué que l’esquisse est là, parce qu’Ama fait amende honorable et tout le monde le reconnait. «Il demande pardon à tout le monde, à la police, à ses fans et à tous les Sénégalais.  On est dans une dynamique d’apaisement. Pour nous, la libération d’Ama Baldé vaut plus que les enjeux qui sont derrière. Par ailleurs, nous appelons tout le monde à garder le calme et Ama Baldé prône également la non violence. Je rassure tout le monde que notre client pourra être libéré. De notre côté, on fera le travail nécessaire pour qu’il en soit ainsi», a-t-il encore dit.

Manga 2 délesté de son portable

La salle 6 du palais de justice de Dakar a été trop petite pour accueillir le nombreux public qui s’était déplacé, hier, pour savoir le sort réservé à Ama Baldé. Les forces de l’ordre ont même eu des difficultés à gérer supporters, amis, proches et sympathisants du lutteur de Pikine qui avaient fini d’envahir le palais de justice. Aussi, ont-elles été obligées d’user de leurs matraques électriques, entre autres armes, pour maintenir l’ordre, mais en vain. Les inconditionnels du lutteur n’avaient qu’un seul objectif : entrer dans la salle qui était déjà comble. Dans la bousculade, l’ancienne gloire Manga 2, venu assister au procès, s’est fait chiper son portable.

Cheikh Moussa SARR

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15