images (1)

SABAH  D2 (MALAISIE) Diouf : de super star à ennemi public n°1

 El Hadji Diouf n’est plus «prophète» dans  son club Sabah (D2 Malaisie). L’international sénégalais, par ailleurs,   capitaine et entraineur adjoint du club, s’est vu retirés tous ses privilèges. 

D’après le Team Manager de Sabbah, El Hadji Diouf a fait une remarque désobligeante sur le club, en affirmant que la Safa manque de vision et se permet de draguer un autre club de la Malaisie, le JDT. Touchés par l’attitude du «Bad boy» sénégalais, les dirigeants du Sabbah ont réagi, par l’intermédiaire du directeur du club, Datuk Goh, dans les colonnes du journal Malaisien Daily Express.

Le directeur de l’équipe de Safa, Datuk Seri a déclaré, ce dimanche qu’El Hadji Diouf ne devait pas être absent de la séance d’entrainement et que ce dernier n’a pas le droit de s’impliquer avec d’autres équipes dont le JDT, comme le stipule le contrat signé avec le Safa.

«El Hadji Diouf n’est pas professionnel. Parce que Diouf est le capitaine de l’équipe et pendant la saison en cours, il ne devait pas s’impliquer avec une équipe autre que la nôtre, y compris le JDT, puisqu’il est en contrat avec le Sabbah. Il a donc l’obligation de jouer pour nous, car c’est nous qui payons son salaire», lance le Team Manager de l’équipe. Avant d’ajouter : «Je ne sais pas quel est son problème, mais s’il veut continuer à jouer pour le Sabbah, on espère ne plus avoir ce genre de problèmes avec lui à l’avenir.»

Devant affronter KL SPA Putrajaya, ce vendredi, Goh confirme qu’il est très probable que Diouf ne joue pas ce match.

«L’équipe jouera un match à l’extérieur contre le KL SPA Putrajaya. L’absence d’El Hadji Diouf ne posera pas problème pour nous. L’équipe continuera sans lui», lance-t-il.

Par rapport aux critiques du double ballon d’or sénégalais sur le club de Sabbah qu’il tance de manquer de vision, les dirigeants du Safa menacent et avertissent : «Quand Diouf arrivera en faisant les mêmes remarques, il sera suspendu.»

Et d’ajouter : «Aucun joueur n’a le droit de critiquer ou faire des commentaires sur la mission, la vision ou la gestion du club. Nous ne divulguerons pas notre vision ou notre mission à un joueur, c’est notre politique. D’ailleurs, notre mission et notre vision ont été transmises à nos adversaires par El Hadji Diouf, comme il l’a fait récemment à la télévision Johor FA.»

Le bras de fer entre les dirigeants de Sabbah et le «bad boy» sénégalais ne fait que commencer.

Affaire à suivre.

Avec Wiwsport

Voir aussi

tournoi-uemoa

TOURNOI UEMOA  Les juniors en finale en cas de victoire contre la Guinée-Bissau

L’équipe nationale des moins de 20 ans, qui compte quatre points en deux matchs, doit …