9107743-14491624

SACCAGE DE LA MAISON DU PS Idrissa Diallo dénonce la « faiblesse » d’OTD…

Après le saccage de la maison du Parti socialiste, l’heure est aux auditions afin de déterminer les coupables. Cependant, le défilé de certains socialistes à la Division des investigations criminelles ne rencontre pas l’assentiment de tout le monde. Au nombre desquels se trouve le maire de Dalifort Idrissa Diallo. Il a fait hier une sortie au vitriol contre Ousmane Tanor Dieng, avant d’être repris de volée par Cheikh Sèye, le secrétaire permanent du Ps.

Les jours passent et le fossé qui sépare les pro-Tanor et les pro-Khalifa s’élargit au sein du Ps. Actuellement, les auditions à la police consécutives au saccage de la maison du parti cristallisent les tensions. Après Barthélémy Dias, maire de Mermoz-Sacré-Cœur, qui a demandé au secrétaire général du Ps de retirer sa plainte, l’édile de Dalifort s’est insurgé hier contre la ‘’faiblesse’’ de Ousmane Tanor Dieng, sur les ondes de la Rfm. Il estime que cette crise aurait dû être gérée en interne. Selon le maire de Dalifort, il ne faut pas aller chercher très loin : cette situation que traverse le parti est due à un problème de leadership et de management.

‘’Une crise se manage, mais ne se règle pas par la police ou la justice, surtout quand il s’agit d’un parti politique. Cela montre encore une fois la faiblesse de notre leader principal qui est en crise de légitimité’’, a fulminé le socialiste. Apparemment, Idrissa Diallo en a gros sur le cœur. ‘’Au lieu de régler cela en interne, on fait appel à la justice pour régler des comptes à ses enfants. Il n’a qu’à comprendre que le parti lui échappe. Il doit comprendre que l’heure de tirer sa  révérence a sonné. Il est dans l’incapacité de régler les problèmes internes au parti’’, a-t-il martelé.

Deux jeunes socialistes auditionnés, hier à la BAG

D’ailleurs hier, deux jeunes socialistes ont été auditionnés à la Brigade des affaires générales (BAG), un démembrement de la Division des investigations criminelles (DIC), sur la liste de 46 personnes devant être entendues, dans cette affaire. Il s’agit d’Abdou Mbaye, le secrétaire général de la coordination de Dakar-Plateau, et de Pape Faye, du Mouvement des pionniers du Sénégal. Ce défilé devant les autorités policières de membres du Ps horripile Bassirou Faye, secrétaire général adjoint du Mouvement des Elèves et Etudiants socialistes (MEES).

Joint par EnQuête, il s’étonne que ‘’jusqu’à présent, tous ceux qui ont été convoqués soient des responsables de coordination et de section’’, alors qu’au début de cette affaire, ‘’on parlait de nervis’’. A son avis, ‘’ces jeunes croient au Ps et veulent que le parti revienne au pouvoir’’. De ce fait, il dénonce ‘’un harcèlement contre la jeunesse socialiste de Dakar’’. Bassirou Faye de dire : ‘’L’histoire retiendra que la direction du parti a traîné ses jeunes devant la justice.’’

Cheikh Sèye recadre le maire de Dalifort

Plus tard, la sortie publique du maire de Dalifort a fait réagir le Secrétaire permanent du Parti socialiste. Selon Cheikh Sèye, Idrissa Diallo méconnaît les événements qui se sont déroulés à la maison du parti, le 5  mars dernier. D’ailleurs, il est d’avis qu’Idrissa Diallo cherche à solder un problème personnel avec Ousmane Tanor Dieng. ‘’Idy, vous pouvez ne plus aimer Tanor, comme en attestent toutes vos sorties personnalisées dans la presse, mais ayez au moins du respect pour les camarades qui auraient pu laisser leur vie dans ce raid, préparé par des camarades et mené par des individus armés qui n’avaient rien à faire à la Maison du Parti, ce jour-là’’, a répondu le socialiste dans un communiqué parvenu à EnQuête.

Toujours dans la missive, Cheikh Sèye ajoute : ‘’Peut-être que vous n’attendez plus rien de Tanor qui vous a bien accueilli dans le parti et qui vous a bien accompagné, mais rendez au moins au Parti qui vous a tout donné, en peu de temps, ce qui lui revient de droit, en cessant de semer les germes de la division.’’ En effet, le secrétaire permanent du Ps déclare que les arguments brandis par Idrissa Diallo ne répondent qu’à ses préoccupations personnelles et non à un quelconque patriotisme de parti. ‘’Un parti dont  vous avez cessé de servir les intérêts, depuis que vous êtes animateur d’un mouvement de soutien, une posture incompatible avec votre statut de secrétaire général de coordination, membre du Bureau politique, conclut-il.

Enquete

Voir aussi

amadouba_ecofinance

BOCAR NDIONGUE TANCE LES DETRACTEURS D’AMADOU BA ‘’Lui au moins ne traine aucune casserole’’

Le ministre Amadou Ba, à qui le président de l’APR aurait confié la direction du …