25 octobre, 2014
Accueil » ACTUALITES » SAER NIANG DG ARMP «Le monument de la Renaissance ne peut pas être audité»
SAER NIANG DG ARMP «Le monument de la Renaissance ne peut pas être audité»

SAER NIANG DG ARMP «Le monument de la Renaissance ne peut pas être audité»

Le monument de la Renaissance ne peut être enquêté, encore moins, audité. Ces assurances ont été données par le directeur général de l’Armp, précisant qu’il est régi par le code foncier et non par celui des marchés
Le directeur général de l’Armp a clos le débat sur l’audit du monument de la renaissance. Même si l’Etat n’a pas utilisé les procédures de passation des marchés, le monument de la renaissance ne peut pas être audité, parce qu’il est régi par le code foncier. «Le ministère des finances a procédé à un montage financier et vendu des terres. C’est une dation en paiement que l’Etat a monté et que donc nous n’avons pas fait d’acquisition et il n’y a pas de mouvement financier. Il n’y a pas l’argent public qui a servi à acheter quelque chose», a-t-il expliqué. Et Saer Niang d’ajouter : «Nous avons même posé le débat au niveau du conseil de régulation. Nous l’avons discuté et les points de vue étaient divergents, mais c’est moi personnellement qui l’ai arrêté, car mon point de vue personnel est que c’est une attribution de terres régie par le code foncier et non par le code des marchés». Dans le programme d’audit normal de l’ARMP, dit-il, le monument n’était pas inclus dans les structures à auditer. Aussi, tient-il à préciser, qu’il s’agit, en effet, de terre qui a été mise à la disposition d’une personne qui a voulu les rentabiliser, et rembourser avec les ressources que vont générer les activités. «L’argent du budget national n’est pas utilisé pour le financement de cette œuvre d’art et le monument n’a pas été inclus dans les autorités contractantes à auditer. Nous ne l’avons pas enquêté et ne pourrons l’auditer», tranche-t-il net.

Mouhamadou Ba