Accueil / SOCIETE / SAINT – LOUIS : COUPABLE DE MEURTRE SUR SAMBA GUÈYE:Aldiouma Koné écope de 10 ans de travaux forcés

SAINT – LOUIS : COUPABLE DE MEURTRE SUR SAMBA GUÈYE:Aldiouma Koné écope de 10 ans de travaux forcés

La cour tape fort présentement. Elle vient de condamner à 10 ans de travaux forcés le jeune Aldiouma Koné assorti d’une amende de 9.500.000 fcfa qu’il devra verser à la famille de la victime.

Source le Matin
La troisième affaire inscrite au rôle de la première session des assises de Saint Louis a été vidée hier. Aldiouma Koné, éleveur domicilié au quartier montagne nord de Louga âgé de 25 ans , 21 ans lors de l’accident, comparaissait hier devant la barre. Il est accusé d’avoir tué Samba Guèye chauffeur de taxi. Les faits remontent à la nuit du 29 au 30 mai 2.004. Voulant assister à une soirée dansante à saint louis, l’inculpé a pris en location un taxi pour le trajet Louga/Saint Louis/Louga moyennant 20.000 fcfa.

A l’arrivée, Adiouma Koné ne détenait par devers lui que 15.000 et le remboursement du reliquat se fera une fois de retour sur la capitale du Ndiambour. Une proposition que refusa le taximan qui s’en prit à son client qui finalement à l’aide d’un pistolet marque unique avec7/65 tira un coup. Le certificat de genre de mort établi par le médecin Amadou Lamine Diaw révèle une plaie du crâne par balle fracturant une partie de la tête. Les éléments du commissariat de police de Sor interpellés ont découvert un corps sans vie enveloppé sur le siège arrière du véhicule. Cela s’est produit au quartier Darou Salam /Médina Courses dans le faubourg de Sor. L’inculpé fils d’un inspecteur de la Brigade Mobile de Sécurité (Bms) à Louga s’est emparé en catimini de l’arme de son père. Il est pourtant reconnu comme étant un garçon sérieux, calme et généreux après l’enquête de moralité.

Devant la barre, l’accusé a reconnu les faits qui lui sont reprochés mais évoque la thèse de légitime défense. Cette déclaration a été battue en brèche par l’avocat général. Dans son réquisitoire, l’avocat général Djibril Bâ a clairement établi le fait qu’il ne saurait faire valoir la thèse de l’excuse de provocation face à l’absence de danger imminent ni celle de légitime défense en ce sens qu’il a tiré de plein fouet sur sa victime . Pis, rétorque-t-il , ce dernier avait une arme à feu en sa possession.

Pour lui, le sang froid de l’inculpé consistant à enrouler le corps de Samba Guèye dans une couverture et le jeter sur le siège arrière de la voiture est révélateur. Le silence qu’il a observé pendant trop longtemps avant d’être identifié et interpellé plus tard par les services de la police est aussi frappant. Il s’y ajoute qu’aucun élément du dossier n’indique que l’inculpé était mentalement déficient. Autant de facteurs compromettant qui seront évoqués pour davantage enfoncer Aldiouma Koné. Il demande à la cour de le condamner à 20 ans de travaux forcés. La partie civile représentée par Me Alioune Abatallib Guèye signale que l’inculpé avait prémédité son action.

Selon lui, « Le fait d’avoir emporté une arme avec lui constitue une preuve tangible » Mes Siré Clédor Ly, Bamba Cissé, Ladji Traoré et Mame Abdou Ngingue constituent les avocats de la défense. Ils ont tous plaidé la légitime défense de leur client. Car lorsque Aldiouma lui a remis le reste évalué à 5.000f, il a ensuite piqué colère. Pour toutes ces raisons, ils indiquent la thèse en demandant d’accorder les circonstances atténuantes à leur client. Finalement, la cour a condamné l’inculpé à 10 ans de travaux forcés assorti d’une amende de 9.500.000 fcfa qu’il devra verser à la famille de la victime. Les affaires de meurtre sont terminées. La cour va attaque ce jeudi une autre d’infanticide.


À voir aussi

Kolda : Une mystérieuse maladie décime le cheptel

Après les fortes intempéries de juin dernier qui ont décimé une partie du cheptel à Linguère, …

Dahra: Trois individus dont un Malien arrêtés pour vol de bétail

La gendarmerie de Dahra a mis aux arrêts trois individus ; dont un ressortissant malien, pour …