Accueil / SANTE / Saint-Louis déclarée zone de pré-élimination du paludisme (PNLP)

Saint-Louis déclarée zone de pré-élimination du paludisme (PNLP)

La région Saint-Louis est déclarée zone de pré-élimination du paludisme, car ayant la situation épidémiologique la plus basse du Sénégal, a souligné mardi le coordonateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), docteur Mady Ba.

‘’L’incidence y est de 1 pour 1000 et on y retrouve les taux de prévalence les plus bas du pays’’, a expliqué le docteur Mady Ba, en marge d’une remise symbolique de 500 moustiquaires imprégnées, au Prytanée militaire de Saint-Louis.

Selon lui, cet appui en moustiquaires a pu se faire avec l’aide du « Présidential malaria initiative » (PMI) de l’USAID, qui est un partenaire stratégique du PNLP et qui accompagne le Sénégal dans la couverture universelle en moustiquaire imprégnées et dans le maintien de cette couverture avec une distribution de routine.

‘’C’est parce que l’incidence et la transmission sont faibles, qu’il nous faut continuer à maintenir nos activités de prévention, parce que les épidémies peuvent surgir à n’importe quel moment. Et il est important qu’on protège ces populations, pour maintenir cette tendance à la baisse, pour aller vers l’élimination géographique comme nous le voulons’’, a-t-il dit.

Selon lui, l’ambition du PNLP est de couvrir l’ensemble des populations, c’est-à-dire les ménages. Et vu la particularité de cette école, qui est un internat où vivent des élèves qui y passent leur nuit, il est important, dit-il, de les protéger comme d’autres élèves qui passent leur nuit dans leur famille.

Le docteur Mame Birame Diouf du PMI/USAID a informé qu’au-delà des moustiquaires, il y a d’autres formes d’appui qui sont offerts au gouvernement sénégalais par le biais du PNLP.

Il a souligné que cet appui du PMI/USAID en moustiquaires imprégnées à l’endroit du PNLP est continu et participe à l’amélioration de la lutte contre le paludisme au Sénégal.

S’agissant des moustiquaires offertes au Prytanée militaire, dit-il, l’endroit est bien choisi, parce que Saint-Louis est une région où la prévalence parasitaire est très basse et, de ce point de vue, il est nécessaire d’y accentuer les interventions de prévention.

Pour sa part, le lieutenant Pierre Dominique Evra, commandant de la première brigade du Prytanée militaire de Saint-Louis, est convaincu que ces moustiquaires contribueront certainement à l’éradication du paludisme dans cette école, qui reste un creuset d’excellence.

Selon lui, ‘’le commandement, à chaque démarrage de l’année scolaire, initie un programme de lutte contre le paludisme à travers le saupoudrage et le désherbage pour minimiser le risque dans l’école’’.

En tout état de cause, relève encore le lieutenant Evra, le commandement de l’Ecole Prytanée de Saint-Louis est déterminé a lutter contre ce fléau que représente le paludisme et à contribuer à son éradication.

À voir aussi

Financement de la santé Le chef de l’Etat promet de porter le budget à 15 %

 Enquête- Le président de la République a décidé, hier, de porter le budget de la …

Recrudescence du paludisme à Kolda 241 femmes enceintes touchées en 2017

  Le paludisme refait surface à Kolda. Rien qu’au 3ème trimestre de 2017, 241 femmes …