POLITIQUE

Saint-Louis : La victoire du Oui confirmée, Ameth Fall Braya explique la défaite  par l’achat des consciences…

  • Date: 22 mars 2016

 La Commission départementale de recensement des votes a publié, hier, les résultats du référendum de dimanche. Ces résultats confirment la victoire du Oui qui s’était déjà dessinée avec les premières tendances.

La Commission départementale de recensement des votes qui a publié ses résultats pour le département de Saint-Louis au lendemain de la consultation a désigné vainqueur comme prévu le camp du Oui qui vient en tête avec 34.233 contre 21.480 pour le Non soit une différence de 12.753. Dans ce département, le nombre d’inscrits a été arrêté à 140.263 parmi lesquels 56.174 ont voté pour 55.713 suffrages valablement exprimés. Le taux de participation est également de 40,04%. Un taux assez faible.  Les résultats de la Commune  de Saint-Louis ont aussi donné vainqueur le Oui avec 20.815 alors que le Non a obtenu 15.687 sur les 36.410 votants.

À Podorn fief d’Aissata Tall Sall du Parti socialiste (Ps), le Oui qui a obtenu 65.054 voix est passé devant le Non qui n’a obtenu que 8.361 voix. Là-bas, le taux participation est de 45,4%. Dans le département de Dagana où Oumar Sarr (Pds) régne sans partage, sur 113.780 inscrits le Oui a surclassé le Non. Les deux camps ont obtenu respectivement 33.633 et 16.385 voix sur 50.018 suffrages valablement exprimés.

L’analyse de ces résultats permet de constater que la coalition Benno Book Yakaar (BBY) contrôle maintenant la région et surtout la Commune de Saint-Louis où l’opposition était très forte jusqu’ici.

Ameth Fall Braya explique la défaite du « NON »

Ameth Fall Braya, leader du camp du Non est sorti, en effet, de sa réserve après la publication des résultats officiels. Le chef de file des libéraux qui faisait face à la presse, hier, a expliqué la défaite de son camp par l’achat des consciences exercé par la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) sur les électeurs.

C’est un Ameth Fall Braya décontracté qui a fait face à la presse avec à ses côtés Me Alioune Abatalib Guèye de la CNC, le Dr Abdoulaye Ndoye de Rewmi et les représentants de l’ensemble des partis alliés. S’expliquant sur les résultats publiés et selon lesquels la coalition du Oui devance le Non, Braya a souligné que ce n’était pas une défaite dans la mesure où le référendum n’est pas selon son entendement une élection mais bien une consultation du peuple souverain. « Ce n’était pas une élection entre le pouvoir et l’opposition mais un référendum qui concernait surtout le peuple appelé à voter par Oui ou Non », a déclaré le chef de fils du camp du Non qui a dit être satisfait des résultats même s’ils sont favorables au Oui.

Pour lui, il n’y a aucune gloire pour leurs adversaires de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) qui a réussi à passer devant en achetant le vote des électeurs Saint-Louisiens à qui on a distribué de l’argent et du riz pour les obliger à voter dans un sens qu’il ne voulaient pas. « Ils ne sert à rien d’affamer les populations pour ensuite leur donner du riz et de l’argent pour orienter leur vote. Beaucoup d’électeurs ont voté dans un sens qu’ils ne voulaient pas », a dit Braya qui a fait également remarquer que si cette consultation était une élection présidentielle. Toujours selon lui, « avec son score, le président Macky Sall irait au deuxième tour pour n’avoir pas obtenu une majorité conséquente ». Mieux, affirme-t-il, si l’on fait le report des voix du Non à celles des abstentions le président Macky Sall serait de son avis largement minoritaire.

Par ailleurs, Ameth Fall Bray qui a révélé avoir subi des pressions de toutes sortes pour abandonner sa campagne électorale a attiré l’attention du président Macky Sall sur le fait que désormais il a l’obligation de respecter ses engagements vis-à-vis des Saint-Louisiens et surtout des populations de Guet-Ndar à qui il avait promis de régler définitivement la question des licences de pêche et du dragage de la brèche qui continue de faire des victimes dans les rangs des pêcheurs.

Le patron du Pds, à Saint-Louis, a aussi donné rendez-vous à ses adversaires aux prochaines élections car pour lui, c’est seulement une bataille qu’il a perdu contre les ministres Mary Teuw Niane, Mansour Faye, Khoudia Mbaye et l’ensemble des directeurs généraux de sociétés et autres mobilisés pour lui faire face. « Demain, il fera jour. Aujourd’hui, c’est une petite bataille mais la guerre continue », menace-t-il.

Mama Dièye

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15