ACTUALITE

Saint-Louis Les folles conséquences d’un grave acte municipal

  • Date: 14 novembre 2016

Mansour Faye, le Maire très controversé de Saint-Louis, et son équipe municipale, ont commis une très grosse bourde identifiable à une bêtise de gouvernance. Détruire deux Mosquées dans un pays où la religion est une question sensible et délicate, est un acte sans précédent.

Ce qui est plus grave est d’avoir touché une cité, Guet Ndar, où à la moindre contradiction, la population explose. Quelle que soit la raison de cette démolition spectaculaire des deux Mosquées, l’acte est gravissime. Les populations de Guet Ndar ont été provoquées. Mansour Faye n’a ni cherché une alternative, ni procéder à des démarches de sagesse pour trouver un consensus avec les usagers des deux Mosquées qui ont été démolies.

Condescendant, inaccessible, sûr de lui, l’accès au pouvoir l’a métamorphosé et voilà qu’il met la zone littorale des pêcheurs de Guet Ndar dans un état de révolte et de révolution qui a provoqué des émeutes destructrices avec le saccage d’une école et la mise en feu d’un poste de Gendarmerie, des lieux si symboliques.

L’école est le berceau de la République. La Gendarmerie est le symbole de la sécurité publique et de la sureté de l’Etat. En les attaquant, consciemment ou inconsciemment, les émeutiers interpellent le Président de la République qui doit impérativement intervenir.

La démolition d’une Mosquée est un acte grave, surtout quand elle est décidée sans concertation et avec un autoritarisme indigeste. Le droit à l’objection de conscience est naturel. Le citoyen n’est pas obligé de suivre la décision d’une autorité si elle est contraire aux exigences de l’ordre moral et à ses droits. Et ici, il s’agit du droit de culte.

Mansour Faye ignore que le refus pour un musulman ou pour un chrétien de voir son lieu de culte démoli, est non seulement un devoir moral, mais aussi un droit fondamental.

C’est, pour un croyant, un devoir de ne pas accepter un acte qui, bien que décidé par une instance institutionnelle, contraste avec la foi collective.

Saint-Louis est une cité qui a vu passer des mastodontes du Soufisme, de Seydi Hadji Malick Sy à Cheikh Ahmadou Bamba, en passant par Cheikh Amadou Dème de Sokone, Cheikh al Islam Ibrahima Niasse, Amary Ndack Seck, Mame Cheikh Anta Mbacké, etc. aujourd’hui, Ahmadou Ndiaye Mabèye, El Hadji Tidiane Niang, Cheikh Moukhsine Diop, Cheikh Abdoulaye Dièye, doivent avoir mal dans leurs saints mausolées.

Certes, les émeutiers de Guet Ndar peuvent être coupables, mais Mansour Faye en porte l’entière et totale responsabilité pour l’impertinence de son acte autoritariste. Le trop de confiance attire le danger et Mansour Faye s’est attiré un danger dont il se rendra tôt ou tard compte !

Domou rewmi

1 Comments

  1. Pour une fois que quelqu’un à le courage d’appliquer la loi, on ne va pas se plaindre. L’inflation des mosquées mérite que l’on se penche sérieusement sur la question. Doit on construire des mosquées (dont la fréquentation est souvent liées à des querelles) à tous les coins de rue

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15