Accueil / FAITS DIVERS / Saisie d’une tonne de chanvre indien Un beau coup de filet de l’Ocrtis

Saisie d’une tonne de chanvre indien Un beau coup de filet de l’Ocrtis

Coup de pied dans la fourmilière du trafic de drogue. L’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) a mis la  main sur 4 individus, pour détention et trafic international de chanvre indien de la variété « Brown ». La quantité de drogue est estimée à 1,248 tonne.

Les éléments de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) ont réussi un coup de maître en saisissant une quantité de drogue estimée à plus d’un tonne. Selon un communiqué du Bureau des relations publiques de la police, les limiers de l’OCRTIS, exploitant une information anonyme faisant état de l’existence d’un réseau de trafic international de chanvre indien de la variété « Brown », situé entre Dakar et Bamako, ont mis un important dispositif de surveillance et de filature autour d’une maison en chantier située à Rufisque. Une forte odeur de cannabis se dégageait aux alentours de la maison en question. Le dispositif mis en place par les hommes du commissaire divisionnaire Idrissa Cissé va s’avérer payant, après avoir aperçu le dimanche 6 août dernier à 8h45mn, un individu portant un sac à dos de couleur noire se dirigeait vers la maison. Interpellé, il a été trouvé dans son sac six sachets en plastique vides de couleur blanche. « Une perquisition menée ensuite dans les chambres s’est soldée par la découverte de cinquante-deux (52) sacs en sisal contenant chacun douze (12) briques de 2 kg de chanvre indien, soit au total une tonne deux cent quarante-huit kilogrammes (1t 248kg) », renseigne le communiqué. Interrogé, l’individu qui se nomme O. Tall conduit les enquêteurs les enquêteurs à la cité Fadia, à Dakar, chez le nommé G. N. Ly qui serait le propriétaire. Selon toujours le communiqué : « Une fois sur les lieux, ils (les limiers) ont pu identifier et interpeller G. N. Ly qui a revendiqué la propriété du produit avant d’affirmer l’avoir reçu, le vendredi 04 août courant, de son fournisseur, un ressortissant malien nommé M. Compa. Les recherches entreprises leur ont permis d’arrêter deux autres individus étroitement liés à ce trafic.

M BA

À voir aussi

Bamba Ndiaye a été jugé hier

Ahmadou Bamba Ndiaye, le meurtrier de sa femme Bigué Ndao a été jugé hier au …

Pédophilie: Une fille de 13 ans contrainte à faire l’amour pour 1.000 francs

 2 ans de prison ferme et une amende d’un million de nos francs, c’est la …