téléchargement (14)

SALIOU MBAYE, 4-E ÉTUDIANT SÉNÉGALAIS ADMIS À L’ECOLE POLYTECHNIQUE DE PARIS

L’étudiant Saliou Mbaye de l’Université de Lorraine (Nancy, France) vient s’ajouter aux trois autres Sénégalais, Aliou Bâ, Malick Bâ et Moustapha Samb, reçus au concours 2016 de l’Ecole polytechnique de Paris (France), a appris l’APS.

Saliou Mbaye, né le 18 octobre à Thiès, fait partie des 11 candidats internationaux de la « Filière universitaire française (FUF) », alors que ses compatriotes Aliou Bâ, Malick Bâ et Moustapha Samb, sont reçus dans la « Filière universitaire internationale (FUI) » de l’Ecole polytechnique de Paris.

La filière universitaire internationale a retenu, au total, 13 candidats étrangers, annonçait un communiqué reçu du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Saliou Mbaye est étudiant de troisième année de Licence mathématiques à l’université de Lorraine, en Nancy, où il a fait sa classe préparatoire en 2014 et un stage au département de maths avec pour sujet : « L’étude des représentations en dimension finie du groupe de Lie SL (2 IR) ».

Né le 15 mars 1993 à Médina Gounass (Dakar), Aliou Bâ a obtenu sa licence en mathématiques à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), en 2015. Durant l’année scolaire 2015-2016, il s’est inscrit en master 1 de mathématiques appliquées dans la même université.

Malick Bâ est, quant à lui, inscrit en licence de Mathématique à l’UCAD.

Contrairement à ses camarades, Moustapha Samb a suivi le cursus de Mathématiques Physique et Informatique (MPI) en licence L1 en 2013 et licence L2 un an après à l’UCAD.

Il obtient sa préinscription en 2015 et rejoint l’Université d’Aix-Marseille en licence L3 de Mathématiques générales pour l’année académique 2015-2016.

Après avoir validé son premier semestre, Samb dépose son dossier pour le concours de l’X via la Filière universitaire française. Le dossier est retenu, mais la commission lui signale qu’il ne peut concourir via ce dispositif, car ayant obtenu sa licence 2 au Sénégal.

Il va alors intégrer la Filière universitaire internationale avec transfert de son dossier au centre délocalisé de Dakar en acceptant de faire le même examen soit à Dakar, soit à l’Ecole polytechnique de Paris vu sa présence sur le territoire français.

Moustapha Samb, qui a choisi de faire le concours en France, est classé dans la même catégorie que ses camarades Aliou Bâ et Malick Bâ.

Voir aussi

arton157644

RENTRÉE SCOLAIRE : LES LIBRAIRIES ’’PAR TERRE’’ COMPTENT LEURS CLIENTS

La fièvre de la rentrée scolaire ne semble pas s’être encore emparée du marché du …

Open