Accueil / ECONOMIE / Samba Sy, ministre du travail «L’Etat accorde une large place à entreprenariat et à l’auto-emploi»

Samba Sy, ministre du travail «L’Etat accorde une large place à entreprenariat et à l’auto-emploi»

Différents acteurs ont pris part à une rencontre de formation régionale sur l’emploi et les politiques sociales pour la promotion du travail décent en Afrique.

Le Ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, Samba Sy, a indiqué que le gouvernement sénégalais a retenu d’accorder une large place à l’entreprenariat et à l’auto-emploi, dans le cadre de la mise en œuvre de ses nouveaux projets et programmes dédiés à la problématique de l’emploi. Il s’exprimait hier à Dakar, lors de  l’ouverture d’un atelier de formation régionale sur l’emploi et les politiques sociales pour la promotion du travail décent en Afrique. Cette rencontre, qui a débuté hier et qui se poursuivra sur plusieurs jours, a enregistré la présence du Directeur du bureau de l’Organisation internationale du travail (OIT) à Abidjan (Côte d’Ivoire), Dramane Haïdara, et du représentant de la directrice régionale de l’OIT pour l’Afrique, Ken Shamuva Shawa. D’après lui, les nouvelles politiques et autres projets et programme d’emplois sont bâtis selon une approche accordant une large place à l’entreprenariat et à l’auto-emploi. La lutte contre le chômage et le sous-emploi a été érigée en priorité par le gouvernement du Sénégal. « Dans la même perspective, de concert avec les partenaires sociaux, les pouvoirs publics sénégalais avaient élaboré la deuxième génération du programme-pays pour le travail décent dont l’ambition est d’améliorer de meilleures conditions de travail », a souligné Samba Sy. A cette occasion, ce dernier a salué la pertinence de la tenue de cette rencontre sur l’emploi et les politiques sociales pour la promotion du travail décent en Afrique qui, pour lui, va dans le sens de la cible 8 des objectifs de développement durable », relative au plein emploi productif et au travail décent pour tous les hommes et les femmes d’ici 2030. Pour le Ministre du Travail, les déclarations des dirigeants et les plans d’action des pays du G8 – considérés comme les plus grandes puissances économiques du monde- et du G20, représentant 85% du PIB mondial, confirment l’importance du travail décent pour juguler la crise économique et amorcer un développement durable.

Zachari BADJI

À voir aussi

Production industrielle :L’activité enregistre une hausse de 3,8%

La production des industries mécaniques, des matériaux de construction, extractives et de production d’énergie, a …

Négociations sociales :Le CNP fait son bilan

Le Conseil national du Patronat (CNP) du Sénégal a organisé, hier à Dakar, une journée …