SANTE

Santé : 1.000 nouveaux cas de cancer du sein enregistrés annuellementau Sénégal

  • Date: 3 décembre 2015

Le cancer du sein fait des ravages dans notre pays avec 1.000 cas notés par an. La moitié des patientes meurt des suites de cette maladie. Il constitue la deuxième cause de mortalité chez les femmes. Le district sanitaire de Mbour, en partenariat avec l’association santé partage de Limoges en France, va mettre en place un programme de dépistage du cancer du sein et du col utérin dans le district à partir du 2 janvier 2016.

Le week-end dernier une grande mobilisation des femmes du département a été organisée pour en informer ces dernières, les sensibiliser et communiquer sur les manifestations du cancer et les facteurs de risque.  Pour le programme initié par le district de Mbour, les femmes âgées de 45 à 60 ans sont ciblées, une tranche d’âge consensuelle dans tous les pays. Le cancer du sein concerne aussi les hommes, précise Ahmadou Dème qui avance que chaque fois qu’on a 100 femmes, on a 01 homme avec les mêmes manifestations et la même conduite à tenir que chez les femmes. Au Sénégal, 1.000 nouveaux cas sont notés par an et 500 en meurent.
« Awa Marie Coll Seck, ministre de la Santé, a pu juguler Ebola grâce à la prévention qui est au cœur des activités du département de santé », a déclaré le médecin chef du district sanitaire de Mbour. Dr Fatma Sarr Fall indique que le district s’inscrit dans la même dynamique avec l’appui des partenaires limousins. Ainsi, 75 infirmiers et sages-femmes ont été formés, dit-elle, pour détecter précocement le cancer.
Selon Dr Fatma Sarr Fall, 7 médecins sont aussi formés à la colgescopie pour assurer la mise en œuvre du programme qui concerne toutes les femmes du département âgées de 15 à 45 ans. Elles sont invitées au centre de santé à partir du 2 janvier 2016 pour une prestation gratuite.

Premier type de cancer de la femme dans le monde

D’après Ahmadou Dème, chirurgien cancérologue à l’hôpital de Dantec, professeur à l’Université Cheikh Anta Diop, le cancer du col de l’utérus constitue un problème de santé public. Il est le premier cancer de la femme dans les pays du sud. Ce qui justifie sa prévention primaire et son dépistage, a-t-il soutenu. Ce cancer est dû à un papillomavirus qui donne des lésions qui se chronicisent et donne à la longue des cancers, a renseigné le Pr Dème qui ajoute que ces lésions peuvent durer 8 à 10 ans avant de passer à la période cancéreuse.
Lorsque le cancer du col de l’utérus est au stade clinique, il se manifeste par des saignements provoqués par des rapports sexuels ou par la toilette vaginale. Le professeur conseille alors d’éviter d’arriver à ce stade par la prévention, lorsqu’on sait que la prise en charge du cancer du col à l’état clinique est très onéreuse.  Continuant son propos, le Pr Dème a fait savoir que le cancer du sein, premier cancer de la femme dans le monde, est difficile à prévenir. C’est la mammographie qui permet de faire la détection, a-t-il souligné, ajoutant qu’il se manifeste par une grosse boule dans le sein et dans ce cas, il faut vite aller voir le médecin.
« Le cancer est un problème, c’est pourquoi le ministre de la santé a décidé d’y consacrer de gros moyens », a déclaré Dr Saliou Diallo, directeur des établissements de santé. Selon lui, les médicaments sont rendus accessibles et vont connaître une baisse. Il a annoncé l’ouverture d’un service de cancérologie à Dalal Diam en plus d’un service de lutte contre le cancer à Diamniadio. Au nom du Pr Awa Marie Coll Seck, il a félicité la grande mobilisation des femmes de Mbour qui ont compris que la lutte ne doit pas être que l’affaire du ministère de la Santé. Il a soutenu que Mme le ministre appuiera fortement le programme en mettant à la disposition du district des vaccins, des échographes et des mammographies pour mieux lutter contre le cancer. A son nom, il a remercié les partenaires de l’association solidarité santé partage de Limoges.  Guilaine Fassa, au nom des partenaires, a déclaré que le partenariat scellé depuis 2012 avec l’hôpital de Mbour va s’étendre au district pour mener la croisade contre les cancers du col de l’utérus et du sein à travers le programme de dépistage et la prise en charge effective des cas.

le Soleil

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15