Accueil / SANTE / Santé : « And Geusseum » déclenche 72 heures de grève

Santé : « And Geusseum » déclenche 72 heures de grève

L’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (Asas/Sutsas-Sudtm) « And Geusseum » le syndicat déroule son troisième plan d’actions en décrétant une grève de 72 heures avec la clé, la rétention des informations sanitaires et l’arrêt des distributions des médicaments contre les maladies tropicales négligées.

 La lutte à lAlliance des Syndicats Autonomes de la Santé (Asas/Sutsas-Sudtm) ne faiblit pas. Mballo Dia Thiam, Secrétaire exécutif de l’Asas / And Gueusseum, très remonté contre le Gouvernement, déplore le non-respect des accords signés. « Nous n’avons eu droit à aucune convocation officielle du gouvernement pour ouvrir des négociations sérieuses depuis le 10 avril, bientôt un mois, après ses promesses’’, s’indigne-t-il.  Non sans révéler que le personnel de santé court derrière six à sept mois de salaires impayés. C’est pourquoi, poursuit-il, que « notre troisième plan d’actions a débuté ce mardi par une campagne d’informations et de sensibilisation. Mais aussi, par le boycott de la campagne de distribution des médicaments. Nous avons également entamé une grève de 72 heures pour les 8, 9 et 11 mai. Le 10 mai est un jour férié, le vendredi 11, on sera donc en grève. Avec le respect des urgences et le service minimum au même moment. » Selon lui, ses camarades ne peuvent pas comprendre que le gouvernement mette plusieurs milliards pour donner gratuitement des médicaments alors que ceux qui doivent faire ces prestations n’ont pas reçu leurs salaires depuis près de 6 à 7 mois. « Ils ont toutefois décidé « dans leur lutte, d’épargner toutes les maladies à fort potentiel épidémiques à savoir le choléra, Ebola, méningite, par souci humanitaire », a laissé entendre Mballo Thiam0.

 

Le gouvernement rassure

 

Dr Aloïse Diouf, Directeur de Cabinet du ministre de la Santé, de son coté, a donné des assurances pour la satisfaction des doléances. «Des rencontres sont en train de se tenir pour finaliser rapidement les instructions du Premier ministre et permettre dans le cadre par exemple des nouveaux corps, la finalisation du décret », a-t-il soutenu.  Quant aux arriérés, il annonce que le ministre de la Santé et de l’Action sociale y travaille avec son homologue du Budget de manière à ce que le paiement des arriérés puisse se faire le plus rapidement possible. « Au-delà de ces arriérés, le gouvernement travaille à mettre en place des crédits nécessaires pour 2018, de manière à ce que cette situation vécue ne soit plus qu’un mauvais souvenir, qu’il n’y ait plus d’arriérés », a-t-il promis.

 

Khady Thiam COLY

À voir aussi

“And Gueusseum” lance son 10è plan d’actions

L’alliance “And Gueusseum” va lancer son 10è plan d’actions. Mballo Dia Thiam et ses camarades …

Sida: 43000 personnes vivent avec le Vih au Sénégal

Environ quelques 43 mille personnes, dont 70 % ont fait l’objet de dépistage, sont infectées par …